Qu'est ce qu'etre français aujourd'hui

8528 mots 35 pages
Partie 1 : De l’identité à la nationalité.

Pour répondre à la problématique « qu’est ce qu’être français », il est tout d’abord nécessaire de comprendre en quoi l’histoire française a contribué à la construction de l’identité française.

Longtemps, cette question ne se pose pas. Après la période gauloise où l'on est avant tout assimilé à sa tribu, le Français du haut Moyen-âge est de son village, à la limite de sa région, sans plus. Dès lors que l'on est né en France de parents français et que l'on réside en permanence en France, on est Français. Les seuls textes régissant les rapports entre Gallo-Romains et Francs sont des lois égalitaires adoptées vers 510.

Durant la période de l’Ancien régime, dés lors, que l’on né en France, de parents français et que l’on réside en France, on est Français. Or, la question des droits civils, notamment les droits de succession posent problème. C’est pour cette raison qu’un arrêté du Parlement de Paris datant du 23 février 1515, décide de résoudre ce problème de la façon suivante : désormais tout enfant né sur le sol de France, même de deux parents étrangers et résidant en France, est Français. C’est l’introduction du jus soli, droit du sol, dans le droit français. On peut donc accorder la nationalité française à des étrangers.

L’étape suivante dans l’élaboration de cette identité française se fait grâce à la Révolution française. La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen est votée le 26 août 1789 : ce texte reconnaît l'égalité des citoyens devant la loi, consacre la souveraineté nationale et légitime le droit de résistance face à l'oppression. Elle comporte un préambule et 17 articles qui mêlent des dispositions concernant l’individu et la Nation. La nation est définie par la Constitution. Néanmoins en 1803, c’est le Code civil français qui fait foi sur ce sujet. Il impose une notion moderne de nationalité à la France. Alors que la Constitution prévoyait une naturalisation automatique pour tous les

en relation

  • Le gaulisme
    2237 mots | 9 pages
  • L'identité
    570 mots | 3 pages
  • Revue de presse
    2706 mots | 11 pages
  • Fiche de prép philo
    1121 mots | 5 pages
  • Idnat
    494 mots | 2 pages
  • L'oligarchie élémentaire
    34062 mots | 137 pages
  • L'insécurité sociale de robert castel
    1998 mots | 8 pages
  • L'identité
    1469 mots | 6 pages
  • Etre cityoen
    1273 mots | 6 pages
  • Citoyenneté
    2461 mots | 10 pages