Queneau

1016 mots 5 pages
1903 Naissance le 21 février, au Havre, de Raymond Queneau. Ses parents sont merciers. Il est fils unique, et est élevé dans un milieu catholique.
Il fait dans Chêne et chien, autobiographie romancée, un récit mitigé de son enfance
1908-1920 Etudes au lycée du Havre.
Il obtient le prix d'excellence de philosophie
1920 Etude de philosophie à Paris
1922 Séjour en Angleterre
1923 Il ressent ses premières crises d'asthme
1924 Grâce à son ami Pierre Naville, il côtoie les surréalistes. Il collabore à la Révolution Surréaliste, la revue du Groupe
1925 Service militaire en Allemagne, puis au Maroc
1927 Au retour de son service militaire, il retrouve André Breton et les surréalistes. Il se lie avec les futurs dissidents Jacques Prévert, le peintre Yves Tanguy et Marcel Duhamel, celui qui créera la Série Noire chez Gallimard . Il constituera avec ces derniers le groupe de la Rue du Château
1928 Il épouse Janine Kahn, la sœur de Mme André Breton
1929 Il rompt avec André Breton et les surréalistes. Il souhaitera, tout au long de sa vie, préserver son indépendance
1930 Il essaye plusieurs métiers mais ne parvient pas à trouver un travail stable. Il connaît une forte déprime.
Il se lance dans des recherches à la Bibliothèque Nationale en vue d'entreprendre une étude sur les fous littéraires
Voyage en Grèce.
1933 Il publie le Chiendent. Dans ce premier roman, il utilise déjà une construction très rigoureuse basée sur des principes mathématiques qui régissent, notamment, le nombre de chapitres et l'entrée et la sortie des personnages. Ce livre est bien accueilli par la critique et lui vaut un prix d'estime, celui des Deux-Magots créé spécialement pour lui par ses amis.
1934 Naissance de son unique fils, Jean-Marie
Publication de Gueule de pierre
Il traduit, sous le nom de Jean Raymond, le Mystère du train d'or d'Edgar Wallace.
1936 Publication des Derniers jours
Raymond Queneau s'installe à Neuilly
1937 Publication de Chêne et Chien. Il y évoque la

en relation

  • Queneau
    826 mots | 4 pages
  • Queneau
    3760 mots | 16 pages
  • Queneau
    2544 mots | 11 pages
  • Queneau
    402 mots | 2 pages
  • Queneau
    426 mots | 2 pages
  • Raymond Queneau
    2141 mots | 9 pages
  • Raymond queneau
    1615 mots | 7 pages
  • Commentaire queneau
    1335 mots | 6 pages
  • Raymond queneau
    355 mots | 2 pages
  • Raymond queneau
    640 mots | 3 pages