Question de corpus sur des scènes d'expositions: "tartuffe", "phèdre", "on ne badine pas avec l'amour", "antigone", "le jeu de l'amour et du hasard"

810 mots 4 pages
Le corpus est composé de cinq extraits appartenant à des pièces de théâtre d’époque et de genres divers ; ce seront tous des scènes d’exposition
Tout d’abord ces textes abordent différemment les conventions de la scène d’exposition : Molière, dans Tartuffe, Racine dans Phèdre et Marivaux dans le Jeu de l’amour et du hasard préservent l’illusion théâtrale en intégrant les éléments de l’exposition à un dialogue. En revanche, Musset, dans On ne badine pas avec l’amour et Anouilh, dans Antigone, ont recours aux procédés de la tragédie antique en confiant l’exposition à des personnages extérieurs à l’intrigue, le chœur ou le prologue.
Dans les trois premiers textes cités, les personnages sont présentés par le biais du dialogue : par le procédé de l’apostrophe, madame Pernelle nous fait connaître les liens familiaux qui les unissent, leurs principaux traits de caractère, et se présente elle-même, « votre grand-mère ». La dispute entre Lisette et Sylvia nous fait comprendre que l’une, qui tutoie Lisette, est la maîtresse, l’autre la servante de Silvia et de « monsieur [son] père ». Dans Phèdre, Hippolyte est nommé dès le premier vers, ainsi que Thésée et Phèdre, dont les origines sont fort opportunément rappelées : « la fille de Minos et de Pasiphaé ». Maître Blazius et dame Pluche informent le chœur de l’arrivée de leurs jeunes maîtres, dont nous connaissons le statut social, l’âge et le passé : « le jeune Perdican, fils de notre seigneur » et « la belle Camille, nièce de votre maître ». Enfin, dans Antigone, le « prologue » décline l’identité, les liens de parenté et le caractère dominant de tous les personnages, présents sur scène.
La scène d’exposition doit aussi présenter l’intrigue. Elle est à peine ébauchée dans les extraits de Molière ou de Musset : nous devinons seulement dans Tartuffe qu’un conflit divise la famille : « oui, je sors de chez vous fort mal édifiée : /Dans toutes mes leçons j’y suis contrariée. Dans On ne badine pas avec l’amour, le strict

en relation

  • En quoi le récit littéraire avec les moyens qui lui sont propres est il efficace pour argumenter
    25962 mots | 104 pages
  • Ob_2d53b6_sujets Annabac Et Autres
    25163 mots | 101 pages
  • Les différents sujet de bac
    25172 mots | 101 pages
  • francais aide sur l'argumentation
    54650 mots | 219 pages
  • Le 18eme siecle
    32523 mots | 131 pages
  • L'école des femmes
    32501 mots | 131 pages
  • Fr corrigé
    64991 mots | 260 pages
  • Analyse
    18034 mots | 73 pages
  • cours francais seconde cned
    101601 mots | 407 pages
  • ldp methodesetpratiques 2011
    165647 mots | 663 pages