Réfléxion entre violence et communication

Pages: 5 (1194 mots) Publié le: 4 février 2010
Introduction
Cette réflexion s’effectue à partir d’un projet d’activité que j’ai pu mettre en place dans le cadre d’un stage en IME accueillant en semi-internat et en internat complet, des résidents âgés de 6 à 20 ans présentant une déficience profonde ou sévère, avec des troubles du comportement associés.

Lors de ce stage j’ai été témoin à plusieurs reprises d’actes de violences de la partdes jeunes résidents. Ces actes m’ont beaucoup choqué et m’ont mis mal à l’aise. Ces sensations m’ont amené à construire une réflexion autour de la violence. Le but de mon cheminement était de comprendre ces comportements qui me semblaient dans un premier temps inexplicable et de trouver quelques pistes pour mettre en place une activité qui permettrait de canaliser leur violence.

Je tiens àpréciser que cette réflexion n’est pas la seule explication que l’on pourrait donner aux actes violents observés durant ce stage.

Éléments théoriques
qu’est-ce que la violence ?
Définition :

La violence est une force brutale exercée contre quelqu’un. C’est une contrainte illégitime, physique ou morale. Faire violence à quelqu’un, c’est le contraindre par la force ou l’intimidation. On parlede la brutalité du caractère, de l’expression[1]

Étymologie : Le mot français violence vient du mot latin « vis » qui désigne d’abord la force sans égard à la légitimité de son usage.[2]
En vue de ces définitions nous pouvons différencier deux types de violence : physique et psychique

Subsiste t-il un lien entre la violence physique et la violence psychique ?

Entre Violence Physique et laviolence psychique. 
Définition :

« La violence physique fait la loi du plus fort en opprimant des individus ou des groupes plus faibles .En quoi consiste la violence psychique ? Dans la perspective économique ou quantitative en psychanalyse, S.Freud a décrit la violence intrapsychique par excellence, celle de la pulsion par la force que sa poussée exerce sur l’appareil psychique et plusparticulièrement sur le moi de l’individu. Et cela quelle que soit la nature de la pulsion[3]. »

Cette violence psychique serait de l’ordre de l’inconscience. Que veut dire Freud par le moi de l’individu ?
Ça - moi - sur moi
«la théorie des trois instances de la personnalité. 
Le Ça est le siège de l'inné, des pulsions. On le retrouve lorsqu'en réfléchissant au pourquoi de certains de nosactes, on se dit « ça a été plus fort que moi ».

Le Moi est le siège de la décision, il reçoit les instructions pulsionnelles du Ça mais il doit tenir compte de la volonté du Surmoi. C'est lui qui met en action les mécanismes de défense face à la perception d'affects déplaisants. Il s'exprime par le langage.

Le Surmoi est le siège de l'acquis, c'est-à-dire des interdits, de la morale, des lois,... [4]»

Selon Freud, dans le cas d’un acte violent. Le Moi de l’individu se fait dépasser par son ça. En d’autre thermes, l’individu poserait un acte qui échapperait à une partie de son appareil psychique .Cet acte ne serait donc pas forcement réfléchi .En tout cas l’acte posé ne tiendrait pas rigueur des règles intégrées par l’individu. Cet acte violent serait le résultat d’une pulsionque l’individu n’a pas su contenir.

La violence physique serait donc une résultante d’une violence psychique, qui pousserait l’individu à passer à l’acte sous la forme de pulsion.

Définition pulsion : La pulsion est définie par Freud comme une poussée ponctuelle et motrice qui vise à une satisfaction et est le moyen initial de cette satisfaction[5]
« Freud analyse, dans sont étude sur lapulsion de savoir, ce qui provoque l’inhibition d’une libido dont les effets retentissent précisément sur les capacités de penser[6]»
Nous comprenons que la pulsion répond à une « envie » et c’est par son biais que l’on y répond. Dès lors ces « envies » insatisfaite se transforment en frustration.

Dans le cas de jeune en situation d’handicape il n’est pas toujours facile de répondre à ses...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Réflexion sur la violence
  • Reflexion sur la violence
  • Violence entre civils européens
  • Georges sorel reflexions violence (1908)
  • Violence entre codétenus
  • Communication Sociale Et Violence
  • Différence entre marketing et communication
  • Relation entre la communication et le marketing

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !