Réflechir peut il nous rendre heureux ?

269 mots 2 pages
Problème : la conscience et le savoir augmentent notre sensibilité, nos exigences et notre lucidité critique. Cpdt, l’imbécile heureux de son coté ne se rend pas compte de son bonheur. Réfléchir est il un obstacle ou un moyen nécessaire au bonheur?

I. Ne pas penser, pour être heureux.
- conception ordinaire du bonheur, comme prospérité matérielle liée a la chance
- critique de la réflexion comme 'prise de tête'
- pbm : ce bonheur est fragile, le bonheur suppose la prise de conscience

II. réflexion et contemplation
- Épicure, réfléchir pour maîtriser son bonheur
- réfléchir pr comprendre l'ordre du monde et l'accepter même dans l'adversité
- pbm : pouvons nous accepter le monde tel qu'il est ? faut il interpréter le monde et le contempler ou plutôt tenter de le transformer? Pour nous le monde n'est pas un tout rationnel, bien ordonné, dt nous faisons partie et ou nous devons trouver notre place.

III. valorisation de l'action créatrice : le bonheur comme conquête
- nous ne voyons pas le bonheur dans le repos d'un esprit satisfait. Nous préférons la joie inquiète liée a la poursuite des désirs. le bonheur stable des philosophes antiques est un bonheur de fond, insuffisant.
- la réflexion comme préparation a l'action. la sagesse est moins une attitude contemplative, qu'une attitude d'action prudente et éclairée
- il existe autant de formes de bonheurs et de redéfinition du bonheur, que de sorte d'activités. la reflexion et la poursuite de la vérité sont une forme de bonheur possible, assez éloignée cpdt de la sérénité contemplative par laquelle les sages antiques prétendaient vivre en accord ave cle

en relation

  • Réfléchir peut-il nous rendre heureux ?
    614 mots | 3 pages
  • Réfléchir peut-il nous rendre heureux ?
    834 mots | 4 pages
  • Bonheur
    1485 mots | 6 pages
  • La philososophie
    1082 mots | 5 pages
  • Le bonheur rend t'il heureux?
    769 mots | 4 pages
  • Faut-il penser pour être heureux
    1549 mots | 7 pages
  • La sagesse (Comte-Sponville)
    1838 mots | 8 pages
  • dissertation sur le bonheur
    1877 mots | 8 pages
  • Faut-il être inconscient pour être heureux ?
    989 mots | 4 pages
  • Un homme tirait au sort toutes ses décisions, il ne lui arriva pas plus de malheurs qu’à ceux qui réfléchissent.
    2517 mots | 11 pages