Réflexion sur candide de marivaux.

796 mots 4 pages
Selon Kant, l’esprit des Lumières est un esprit libre et lucide, au contraire de l’état de minorité. Il pense que celui-ci est un manque d’entendement, de résolution et de courage. Effectivement il est trop facile de se laisser dicter sa vie et ses pensées tel un mouton avec son berger. Il est lâche de fuir ses capacités par paresse. C’est dur de quitter la minorité quand on s’y est accommodé, pourtant ce n’est pas impossible. Mais pour cela il faut de la réflexion et cesser de croire en les idées reçues. C’est en pensant par soi-même, en recherchant la liberté et en mettant de côté la facilité que nous pouvons atteindre les Lumières.

L’histoire de Candide, écrite par Voltaire, est un roman d’apprentissage, de voyage où l’on suit l’aventure involontaire d’un jeune naïf, mais de bon fond. L’apprentissage lui prend beaucoup, beaucoup de temps. Il est passif et regarde ce qu’il se passe sans jamais se révolter, ni exprimer de la colère face aux injustices qu’il rencontre. Il manque d’esprit critique, est incapable de penser par lui-même, approuve tout ce que dit Pangloss et le répète. Pangloss, quant à lui, est l’ « oracle » du château de Thunder-Ten-Tronckh. Il suit la philosophie de Leibniz qui dit que tout est bien.
Dès le premier chapitre, nous pouvons remarquer la naïveté de Candide idéalisant le château qui est très modeste, même pathétique. Il le considère comme le paradis terrestre alors qu’il s’en est fait chasser.

Candide suit les leçons de Pangloss, répondant à la théorie du « tout est bien », et les écoute avec plein d’attention. Il nous fait passer le « philosophe » comme étant le meilleur philosophe du monde. Cependant, le narrateur caricature Pangloss en le faisant passer pour une personne des Lumières en répondant que tout le monde a le droit à l’enseignement : « le docteur Pangloss, qui donnait une leçon de physique expérimentale à la femme de chambre de sa mère ». Par ces mots, nous devons comprendre que Pangloss fornique entre les

en relation

  • Corpus: la volonté de présenter une réflexion sur le monde par-delà leur diversité de genre et de registre dés leur ouverture en attirant la curiosité du lecteur ou du spectateur de différentes manières.
    410 mots | 2 pages
  • Liste bac blanc 2013
    639 mots | 3 pages
  • corpus 4 incipits
    1323 mots | 6 pages
  • Corpus: la volonté de présenter une réflexion sur le monde par-delà leur diversité de genre et de registre dés leur ouverture en attirant la curiosité du lecteur ou du spectateur de différentes manières.
    324 mots | 2 pages
  • Anthologie de l'utopie
    8137 mots | 33 pages
  • Emergences
    1589 mots | 7 pages
  • Le 18 ème
    1687 mots | 7 pages
  • L"apologue
    770 mots | 4 pages
  • Pensez vous que l'on puisse traiter des sujets graves et sérieux sur le
    2986 mots | 12 pages
  • En quoi l'évocation d'un monde éloigné dans le temps ou l'espace permet elle de faire réfléchir le lecteur sur la réalité qui l'entoure?
    2100 mots | 9 pages