Résistance seconde guerre mondiale

587 mots 3 pages
Résistances et résistants en Europe

Question n°1 : pourquoi peut on dire que les soviétiques ont des motivations patriotiquese et antifascites ?
Les résistants soviétiques ont tout d’abord des motivations patriotiques car ils souhaitent conserver des valeurs telles que l’indépendance du pays ou encore sa gloire comme l’explique le serment des partisans du détachement « Pavel » du district de Chakhovskaïa « pour qui sont chers l’honneur, la gloire et l’indépendance de notre Patrie ». De plus ils veulent éliminer tous ceux qui voudraient les attaquer : « je jure d’anéantir par tous les moyens quels qu’ils soient, les chiens de fascistes qui s’acharnent sur notre terre natale ». A travers cette phrase les soviétiques expriment leurs antifascisme (« les chiens de fascistes ») qui traduits leurs motivations antifascistes que l’on retrouve plus loin dans le serment : « Je jure d’anéantir les réserves d’armes et de vivres de l’ennemi […] pour lui créer des conditions de vie insupportables sur notre territoire ».

Question n°2 : quelles types d'actions peuvent mener les résistants ?
Les résistants peuvent mener des actions armées telles que des embuscades pour piéger les Allemands comme celle des Maquisards en embuscade en Haute Loire à l’aide d’armes ou des sabotages à l’aide d’explosifs ou faire dérailler les trains ennemis et saboter différentes machines tel que le sabotage de mars 1944 en Saône-et-Loire.

Question n°3 : presse clandestine
La presse clandestine a rejoint les objectifs de la résistance car elle était comme sont nom l’indique « clandestine » du fait qu’à cette période les journaux étaient censuré et il y avait de la propagande. Cette presse clandestine a donc permis aux Français d’en savoir plus sur l’avancée de la résistance aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur du pays et ainsi que celle de la guerre. Elle permettait de faire passer des idées de la résistance.
L’enseignement clandestin en Pologne répond aussi aux objectifs de la

en relation

  • La seconde guerre mondiale, la mémoire de la résistance
    528 mots | 3 pages
  • La résistance pendant la seconde guerre mondial
    1717 mots | 7 pages
  • La résistance pendant la seconde guerre mondiale
    2151 mots | 9 pages
  • La résistance en europe pendant la seconde guerre mondiale
    2449 mots | 10 pages
  • La résistance française durant la seconde guerre mondiale
    1695 mots | 7 pages
  • Résistance grande bretagne seconde guerre mondiale
    1366 mots | 6 pages
  • Réseaux de résistance pendant la seconde guerre mondiale
    1755 mots | 8 pages
  • La résistance en belgique durant la seconde guerre mondial
    513 mots | 3 pages
  • La france dans la seconde guerre mondiale : occupation, collaboration, résistance
    466 mots | 2 pages
  • Le régime de vichy et la résistance pendant le seconde guerre mondiale
    1389 mots | 6 pages