"Refaire le monde !" est-ce le rôle de l'écrivain ?

1103 mots 5 pages
Le rôle de l’écrivain est une problématique qui se pose régulièrement dans les media spécialisés ou au sein de l’enseignement par exemple. Le rôle de l’écrivain est-il celui de « refaire le monde » ?
Il est vrai que certains écrivains émettent des opinions précises sur tel ou tel sujet et endossent donc ce rôle. Cependant, l’écrivain ne peut pas être réduit à cette seule fonction d’écrivain qu’on peut qualifier d’« engagé ».

Il convient tout d’abord de définir précisément l’expression « refaire le monde ». « Refaire le monde », c’est vouloir le modifier, le rendre différent, le déconstruire pour le reconstruire autrement. C’est discuter, débattre et polémiquer sur des sujets de société (politiques, sociétaux…), trouver ce qui ne va pas et chercher des solutions pour un monde meilleur.
« Refaire le monde » est souvent une expression familière voire péjorative car employée à propos de personnes dont on pense qu’elles n’ont ni les clés ni la compétence pour changer quoi que ce soit.
Vouloir changer le monde est la fonction première de beaucoup d’écrivains dits « engagés ». Ceux-ci se servent de leurs écrits, que ce soit des romans, du théâtre ou des essais, pour énoncer des idées, des opinions et les propager. C’est le cas de beaucoup d’écrivains du 19ème siècle tels Emile Zola ou Victor Hugo. Dans ‘Germinal’, Zola dénonce, entre autre, les conditions de travail des ouvriers mineurs et met en évidence leur misère et s’engagera même en politique. Hugo s’engagera également dans la lutte sociale, persuadé que le poète remplit une mission comme il l’écrit dans son poème « Fonction du poète » : « Le poète en des jours impies Vient préparer des jours meilleurs. Il est l’homme des utopies… On le raille. Qu’importe ! il pense. Plus d’une âme inscrit en silence Ce que la foule n’entend pas… ». D’autres exemples plus anciens peuvent montrer que le rôle de l’écrivain est de « refaire le monde ». C’est le cas de Montaigne au 16ème siècle qui, dans ses « Essais », lutte

en relation

  • Discours de suède
    1742 mots | 7 pages
  • Discours de suede
    1843 mots | 8 pages
  • Redaction du discours de stockholm par albert camus
    356 mots | 2 pages
  • Le discours de suède albert camus
    5343 mots | 22 pages
  • Journal de lectures: que font les rennes après noel? d'olivia rosenthal
    1720 mots | 7 pages
  • Synth se Camus
    501 mots | 3 pages
  • Andromaque
    1263 mots | 6 pages
  • Les mots de sartre
    2916 mots | 12 pages
  • Les mots - sartre - fiche de lecture
    3020 mots | 13 pages
  • Les salons littéraire
    988 mots | 4 pages