René magritte

849 mots 4 pages
René Magritte

Le surréalisme est d’abord un mouvement littéraire.
Son nom provient de l’adjectif « surréaliste » inventé en 1917 par
Apollinaire : un des plus grands poètes français du début du 20é siècle.
Le surréalisme vise à révéler le fonctionnement réel de notre pensée, en tentant de la délivrer du carcan de la raison qui l’enferme.
Sont ainsi mis en valeur les rêves, les associations de créations de l’esprit laissant place au hasard.
En peinture, le surréalisme privilégie les effets de sens par rapport aux recherches formelles ; il s’agit de créér des énigmes visuelles qui déroutent le spectateur et le conduisent à dépasser la simple réalité qui nous entoure.
Mais autant qu’un mouvement artistique ou littéraire, le surréalisme et un état d’esprit et un mode de vie, marqués par l’ironie et la révolte.
Il est, selon le mot d’André Breton, qui est le chef et théoricien du surréalisme. « Une affirmation de foi dans le génie de la jeunesse » : Il s’agit donc de la conviction que l’ancien doit être renversé par le nouveau, l’esprit jeune.
C’est aussi André Breton qui en citant le poète Lautréamont a décrit de la manière la plus concise la méthode de travail de l’artiste surréaliste : « créer la rencontre fortuite d’un parapluie et d’une machine à coudre sur une table de dissection »
C'est-à-dire : le surréaliste doit mettre ensemble dans ses textes ou ses tableaux des choses qui sont dans la réalité inconciliables, mais qui peuvent l’être dans l’imaginaire.

René Magritte est née en 1898, à Lessines, dans le Hainaut. (Belgique).
La première rencontre de Magritte avec la peinture s’opère, en présence de la mort. Anecdote : Magritte enfant part en vacances se retrouver par hasard dans un cimetière et voit pour la première fois un peintre au travail ce qui lui donne une première vision « surréaliste », la présence de la mort à côté de la peinture.
Magritte suivra les cours de l’Académie des Beaux-arts de Bruxelles, puis travaillera dans une usine de

en relation

  • René Magritte
    268 mots | 2 pages
  • René Magritte
    1048 mots | 5 pages
  • René magritte
    304 mots | 2 pages
  • René magritte
    509 mots | 3 pages
  • René Magritte
    474 mots | 2 pages
  • Rene magritte
    10336 mots | 42 pages
  • René magritte
    550 mots | 3 pages
  • Magritte réné
    285 mots | 2 pages
  • René magritte
    306 mots | 2 pages
  • René magritte
    1467 mots | 6 pages