Représentation de la violence légitime de l’etat pendant la 1ère guerre mondiale et la guerre d’algérie.

Pages: 21 (5028 mots) Publié le: 15 novembre 2012
-------------------------------------------------
Journalisme et pouvoir politique aux XXe et XXIe siècles.

SUJET : représentation de la violence légitime de l’Etat pendant la 1ère guerre mondiale et la guerre d’Algérie.

Selon Philippe Braud, juriste contemporain, la violence est axée sur l’aspect matériel et physique. Elle comprend tous les actes susceptibles de causer des blessures auxpersonnes ou de porter atteinte aux biens, quel qu’en soit l’attention ou la légitimation alléguée. Cette définition inclus violence de la guerre, des attentats, terroriste, politique (pressions, assignation à résidence, expulsion territoire), torture et englobe la violence quelle soit réelle, physique ou symbolique.
L’État est un concept accepté et utilisé par la quasi-totalité des politologues.Tous ne s’entendent par sur sa définition, mais il est généralement accepté que son apparition comme entité est intrinsèquement liée à la conduite de la guerre par des puissances rivales. Une définition de l’État que l’on doit à Marx Weber est reprise par plusieurs, considère l’État comme l’organisation qui détient le monopole de la violence légitime sur un territoire donné. Dans une sociétéorganisée en État, aucune autre instance n’a le droit d’user de la violence sans y être autorisée par lui, c’est l’État qui a le monopole de la violence. Ainsi la violence légitime serait celle qui est utilisée conformément à la loi et au droit. Dès lors, toute autre forme de violence présente dans la société est considérée comme illégitime.
Une des conséquences de la guerre, soit l’occupation d’unterritoire suite à une invasion par un autre État, pose un sérieux problème si l’on accepte cette définition. Sous une occupation militaire où il y a résistance, il n’y a plus de monopole de la violence et différentes autorités se proclamant légitimes luttent pour ce monopole. Le cas français est intéressant pour saisir cette dynamique de lutte pour le monopole de la violence légitime.
Conçuecomme un conflit armé entre égaux de droit, la guerre tire sa légitimité du fait que son but est, en théorie du moins, l’obtention d’une paix équitable. Ces principes ont permis l’élaboration d’un droit de guerre qui délivre aux États et à eux seuls le monopole de la violence légitime. Mais la guerre engendre des violences spécifiques que le droit international s’est efforcé d’isoler et de définirdans le triple cadre des crimes de guerres, des crimes contre l’humanité et des crimes de génocide. Au cours de l’affrontement entre deux armées des paliers sont franchis dans la violence exercée contre les combattants, les prisonniers, les civils. On le voit bien notamment au cours de la Première guerre mondiale où les violences collectives opèrent un saut qualitatif et quantitatif. La violenceest étendue, durable, déshumanisée.
La violence de l’Etat répond donc à des normes ce qui n’empêche pas à certains gouvernants d’utiliser la violence selon lors propres normes. Le problème de la violence est toujours au centre de luttes symboliques notamment en France où l’utilisation violence légitime de l’Etat français fait objet de polémiques et de querelles.

Nous allons tenter de voir,comment la violence de l’État est représentée notamment à travers deux corpus de presse tirés de journaux diffusés durant la Première Guerre mondiale et la guerre d’Algérie, et dans quelle mesure cette violence est représentée différemment selon les journaux et selon le conflit.
I- Rôles des médias dans la représentation de la violence légitime de l’État français en temps de guerre
D’après laconception de Louis Quéré dans son ouvrage intitulé Des miroirs équivoques, l’État tente de peser en permanence de manière symbolique sur la manière dont les individus structurent leur représentation. Si l’État pèse ainsi sur les représentations qu’il renvoie vers l’espace public, on se trouve donc dans une reproduction de l’idéologie dominante avec un État qui essaye de reléguer les discours...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les violences pendant la Première Guerre mondiale
  • Les violences de guerres pendant les deux guerres mondiale
  • Composition : les violences de guerre pendant les deux guerres mondiales
  • Les femmes pendant la 1ère guerre mondiale
  • Les violences de guerre pendant les deux guerres mondiales
  • Les violences de guerre pendant les deux guerres mondiales
  • Violences de guerre pendant les deux guerres mondiales
  • Torture pendant la guerre d'algérie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !