revolution

Pages: 6 (1252 mots) Publié le: 28 juillet 2014
Fiche Vu / Lu pour vous

Aide| Newsletter| Flux RSS| Mon compte| Achat sécurisé| ContactRechercher    Sur tout le site  S'informer>Métier  S'informer>Concours  S'informer>Actus  S'informer>Pratique>Adresses              S'informer>Pratique>Glossaire     Se former>Prépas  Se former>Connaissances  Se former>Ouvrages  Se former>Annales             Se former>Intensif  Accueil > S'informer > Actualités > Vu / Lu pour vous > Brève histoire de la pensée économiqe d'Aristote à nos jours - Jacques Valier

Brève histoire de la pensée économiqe d'Aristote à nos jours - Jacques Valier (01/10/2009)

« Champs essais Flammarion » - octobre 2009 - 249 pagesLes débats qui agitent la vie économique contemporaine ne peuvent être compris si l'on se réfère au passé et àl'histoire économique depuis ses prémices sous l'Antiquité.On ne peut en effet appréhender utilement les controverses actuelles sur le libéralisme économique que si l'on ne se réfère pas aux physiocrates, aux mercantilistes, aux socialistes utopiques, à Marx, aux thèses d'Adam Smith et de Ricardo, à Keynes...Connaître l'histoire de la pensée économique est donc nécessaire si l'on veut comprendre notremonde contemporain et ses modes de fonctionnement économique. L'ouvrage ne vise pas à l'exhaustivité mais vise à mettre en exergue les grands courants de pensée économiques, leurs oppositions, leurs filiations, leurs avancées, leurs reculs...Proche de Lionel Jospin, Jacques Valier est professeur émérite de l'université de Paris X-Nanterre.Il a longtemps enseigné l'histoire de la pensée économiqueet fait partie des spécialistes des questions de sous-développement.Il est notamment l'auteur avec Pierre Salama de « Une introduction à l'économie politique » (1973) ; « L'économie gangrenée : essai sur l'hyperinflation » (1990) ; « Pauvretés et inégalités dans le tiers-monde » (1994).L'économie politique est née à partir de la production marchande et de l'économie monétaire.Elle apparaît ainsiau VIe siècle avant JC sous la Grèce antique et en Chine.Si Platon se déclare favorable à la communauté de biens, Aristote défend quant à lui la propriété privée, l'échange marchand et l'utilisation de la monnaie mais avec des limites. Il réfute ainsi la chrématistique c'est-à-dire l'échange sans limites de richesses et défend la notion de justice sociale.Après Saint-Augustin qui considère auVe siècle qu'il ne faut pas s'intéresser au monde actuel marqué par le péché originel, Saint-Thomas d'Aquin forge au XIIe siècle la doctrine économique de l'Église : il accepte le principe de l'économie marchande mais en moralisant son fonctionnement.La naissance du capitalisme commercial en Europe à la fin du XVIe siècle voit le mercantilisme pragmatiquese développer. Celui-ci repose sur trois facteursde croissance : l'abondance des hommes, l'abondance de l'argent et l'intervention de l'État en matière de commerce extérieur même si certains auteurs comme Thomas More le critiquent.À la fin du XVIIe siècle, les thèses mercantilistes sont battues en brèche notamment par Quesnay et les physiocrates qui mettent en évidence les interdépendances entre production nationale, revenu national et dépensenationale.La Révolution industrielle voit se développer une économie politique d'inspiration britannique avec Adam Smith, Thomas Malthus, David Ricardo et Jean-Baptiste Say qui prônent le libéralisme économique même si l'on peut observer entre ces différents auteurs des divergences sur le problème de la valeur des marchandises, celui de la nature de la répartition des revenus et celui des crises etde la croissance.Des réactions apparaissent cependant : elles viennent tout d'abord du socialisme utopique incarné par Fourier et Owen. Elles sont prolongées par le socialisme de Karl Marx dont pour l'auteur, l'œuvre est immense même si la vision de la société communiste reste quelque peu utopique et ne peut être assimilée au système communiste de l'ex-URSS.La fin du XIXe siècle voit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Révolution
  • Revolution
  • Révolution
  • révolution
  • Révolution
  • revolution
  • Revolution
  • La révolution

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !