Rhinocéros, acte iii scène finale (eugène ionesco)

Pages: 6 (1376 mots) Publié le: 25 février 2012
Rhinocéros, Acte III scène finale (Eugène Ionesco)

Introduction

Eugène Ionesco n'aime pas les conventions : Rhinocéros, pièce en trois Actes publiée et jouée en 1959, en témoigne. Le dramaturge y construit une esthétique de la subversion : la pièce est peuplée de rhinocéros, résonne d’onomatopées bestiales, commence en comédie pour finir en drame tragique et fantastique. Ledénouement est à l’image de cet anti-confor¬misme théâtral : Bérenger, anti-héros médiocre, se retrouve le « dernier homme à lutter contre la rhinocérite. Dans ce monologue final, le person¬nage affirme, en un cri à la fois comique et désespéré, sa volonté de résister au conformisme ambiant. Nous montrerons ainsi que la scène de dénoue¬ment de Rhinocéros est une scène originale, qui déjoue les codestraditionnels du dénouement pour enfin montrer que les registres se mélangent dans cette scène finale.

I) Une scène de dénouement originale

A. Un héros atypique

La scène de dénouement au théâtre se doit d'être le sommet dramatique de la pièce : elle est traditionnellement le moment où le héros excite l'admi¬ration du spectateur. La scène finale de Rhinocéros ne répond pas à cetteattente : Bérenger y apparaît au contraire comme un anti-héros, caractérisé par sa médiocrité. En effet, le personnage est placé sous le signe de la laideur : laideur physique, tout d'abord, puisque Bérenger dresse son auto¬portrait en « monstre » (l. 21). Le champ lexical de la laideur envahit le monologue (« pas beau, laid, traits tombants, corps trop blanc, peau flasque, manque de vigueur »)et s'oppose ait champ lexical de la beauté qui caractérise les autres (« très belles, beaux, magnifique couleur, nudité décente »).A cette laideur physique, s’ajoute une laideur morale. Bérenger est un être impuissant, incapable de réaliser sa volonté. Les modalités néga¬tives et interrogatives disent la faiblesse du protagoniste. En effet, il lie peut qu’interroger son corps à défaut de lechanger (« Deviendront-elles rugueuse ? »l.10-11) et constate son échec («ça ne pousse pas, l.9). De plus, le verbe « pouvoir » (« je ne peux plus », 1. 22 et 23) est continûment, employé à la forme négative et le modalisateur «vouloir » au conditionnel (« voudrais ». l. 23) : le désir de Bérenger ne parvient ainsi jamais à se réaliser. Impuissant et laid, le personnage est donc l'image du anti-héros.B. Une construction atypique

La forme de cette scène finale est, elle aussi, atypique. Le dénouement, puisqu’il est l'ultime image que reçoit le spectateur, doit marquer les esprits il se doit donc d'être dynamique et spectaculaire. Or Ionesco a choisi de clore sa pièce sur un monologue, forme théâtrale par excellence statique. Malgré des didascalies, où abondent des verbesd’action (« décroche, s’écarte, enlève, défait, tourne le dos »), le monologue reste essentiellement réflexif. Nulle mort ou retrouvailles improbables dans ce dénouement, nulle métamorphose de Bérenger, mais une délibération angoissée. La récurrence du pronom personnel « je », l’abondance des futurs (« aurai, pourrai, deviendront ») ainsi que la modalité interrogative (« deviendront-elles rugueuses», l.10-11) soulignent que Bérenger réfléchit à son devenir. On note, de plus, que cette scène de dénouement ne remplit pas pleinement sa fonction traditionnelle. Un dénouement classique se doit de clore l’intrigue. Ici, tout reste au contraire en suspens. Certes Bérenger décide, in fine, de résister (« je ne capitule pas ! », l.29) et la modalité affirmative vient supplanter dans la fin del’extrait les abondantes négations initiales (« Je me défendrai, je suis, je le resterais »). Mais cette décision semble fragile. En effet, peu de temps auparavant, le personnage martelait sa volonté de conformisme (« Je ne peux plus changer. Je voudrais bien, je voudrais tellement », l.22-23). En un « brusque sursaut » (l.25), il fait volte-face. Plus que des réponses, ce dénouement apporte donc...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • RHINOCEROS ACTE III SCENE FINALE
  • Rhinocéros (acte iii, scène finale) 1959
  • acte III rhinoceros ionesco
  • Scène d'exposition de rhinocéros, eugène ionesco
  • Commentaire littéraire ionesco rhinoceros le monologue final de bérenger acte iii
  • Lecture analytique rhinocéros de eugène ionesco
  • Commentaire littéraire de la scène finale de rhinocéros de e. ionesco
  • Commentaire littéraire de la scène finale de rhinocéros de e. ionesco

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !