Romantisme

3790 mots 16 pages
LE ROMANTISME

INTRODUCTION

Le romantisme émerge en Allemagne à la fin du 18ème siècle. Novalis en définit le programme dès 1798: «Le monde doit être romantisé. Ainsi on retrouvera le sens originel.
On a donné le nom de « romantisme » au grand courant littéraire qui a commencé aux environs de 1820 et s'est poursuivi jusqu'aux alentours de 1850, pendant la Restauration et la Monarchie de Juillet. Ce nom désigne un art où l'imagination et la sensibilité prédominent sur toute autre faculté de l'esprit. Plus généralement, il évoque des formules diamétralement opposées à celle de l'art classique des 17ème et 18ème siècle.
La définition du romantisme , c'est d'être « indéfinissable ».
Le mot romantisme n'a pris ce sens précis que tardivement. La crise romantique de la littérature française n'est qu'un des aspects tardifs d'un mouvement bien plus général, qui s'est fait sentir dans l'Europe. Comme la France, l'Angleterre, l'Allemagne, et la Russie, ont eu leurs romantiques. L'art pictural n'est pas moins concerné que la littérature avec Delacroix, David d'Angers, et la musique avec Berlioz, ou Wagner.

I – Qu'est ce que le Romantisme ?
A) Les différents thèmes romantiques Le Romantisme est un mouvement de pensée qui va interagir avec plusieurs thèmes récurrent de notre vie quotidienne : 1) Le Moi Le romantisme français se définit par une prédominance du Moi. Ce dernier a pris des formes diverses. Chez Stendhal, le culte du Moi se confond avec une quête effrénée de bonheur, alors que chez Hugo le Je du poète constitue le centre de la création divine et il est donc, plus que tout autre homme, capable de comprendre les finalités de l'univers. Pour Hugo, comme pour Novalis et Hölderlin avant lui, le poète ressemble à un prophète, ou à un voyant. La primauté du Moi et la confrontation à un univers social désespérément ennuyeux, surtout après l'exemple de Napoléon, expliquent l'importance à la fois de la passion et du désenchantement.

en relation

  • Romantisme
    2442 mots | 10 pages
  • Le Romantisme
    1542 mots | 7 pages
  • Le romantisme
    2387 mots | 10 pages
  • Le romantisme
    660 mots | 3 pages
  • Le romantisme
    400 mots | 2 pages
  • Romantisme
    4021 mots | 17 pages
  • Le romantisme
    946 mots | 4 pages
  • Romantisme
    513 mots | 3 pages
  • Le romantisme
    560 mots | 3 pages
  • Le romantism
    3811 mots | 16 pages