Rousseau - l'homme est-il condamné à vivre dans l'inégalité et la violence?

1202 mots 5 pages
L’histoire des civilisations est marquée du fossé distinctif entre les dirigeants et les dirigés. Malgré une tendance vers l’égalité qui se développa des Lumières à nos jours, avec le retrait de la monarchie, du faste des empires et de l’instauration de la démocratie comme système gouvernemental principal, ce fossé tarde à s’effacer. En effet, l’arrivée de la démocratie fut suivie par le capitalisme, ce qui, de nos jours, est identifié comme une source de disparité entre les classes sociales. Les réflexions de Rousseau dans son Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (D.O.I.) sont donc toujours d’actualité et permettent de savoir si l’être humain est condamné à la violence et l’inégalité. Afin de répondre à cette question, il est important de définir et classifier les inégalités, d’en trouver la source et de voir si l’homme possède des qualités qui lui permettraient de rétablir l’équilibre entre les classes.
Dans l’introduction de son D.O.I., Rousseau apporte une distinction entre les inégalités. En effet il « conçoi[t] dans l’espèce humaine deux sortes d’inégalité; l’une qu[‘il] appelle naturelle ou physique, […], l’autre qu’on peut appeler inégalité morale, ou politique […]. » La première catégorie est constituée des différences d’âge, de sexe, de force physique, etc. Ces inégalités existent indépendamment des sociétés et de leurs valeurs. Ainsi, l’homme a bien peu de contrôle sur celles-ci, pouvant simplement créer des palliatifs, comme les lunettes pour ceux dont la vue serait mauvaise. Les inégalités morales ou politiques sont quant à eux une création de l’homme social, selon un certain consensus plus ou moins tacite. Ces dernières représentent plutôt les classes sociales, le pouvoir des uns sur les autres, la richesse versus la pauvreté. Je crois cependant que l’on peut voir une certaine projection des inégalités naturelles vers les inégalités sociales. Par exemple, le statut de la femme dans la société comme étant le sexe «

en relation

  • Rousseau et la question du mal
    3328 mots | 14 pages
  • La paix philo
    1127 mots | 5 pages
  • Voltaire, montesquieu, rousseau
    1254 mots | 6 pages
  • Les échanges
    1647 mots | 7 pages
  • Explication de texte : « discours sur l'origine des fondements de l'inégalité parmi les hommes » jean jacques rousseau
    2494 mots | 10 pages
  • Rousseau - urs sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes
    4858 mots | 20 pages
  • Droit et justice
    2762 mots | 12 pages
  • Les contractualistes
    5694 mots | 23 pages
  • Cours philosophie : la culture
    1773 mots | 8 pages
  • Rousseau
    9441 mots | 38 pages