S1 L2 Le Mondain

673 mots 3 pages
S1­ Lecture analytique n°2 : Voltaire,
Le Mondain,
1736 (vers 1 à 43) VOLTAIRE (1694­1778)
● écrivain et philosophe français qui a marqué le XVIIIème siècle et qui occupe une place particulière dans la mémoire collective française et international
● figure emblématique de la philosophie des Lumières
● avant tout un intellectuel engagé
● Voltaire se bat pour le triomphe de la raison, la tolérance, la justice et la liberté de penser. Il mène un combat contre le fanatisme religieux. Ce poème prend à contre­pied les croyances, les valeurs religieuses qui fondent l'idée du bonheur sur l'austérité et le sacrifice. Avec fantaisie, humour et même un certain désir de provocation, il trace le portrait de son époque (âge de fer) qu'il représente comme l'âge des plaisirs et du luxe (positive).

I­ Une argumentation qui se fonde sur l'antithèse ● Pour Voltaire il s'agit de convaincre la lecteur éclairé, l'homme du siècle des lumières que la recherche du bonheur doit se faire ici et maintenant grâce à la marche du progrès
● Il fonde son argumentation sur une antithèse (opposition de deuxidées) : l'éloge du progrès en réponse à la croyance stérile d'un monde meilleur mais disparu
● Le progrès est source de renouvellement, il permet d'agir, il est une source d’inspiration ● Voltaire s’oppose radicalement à Pascal pour qui l'action est vaine en ce qu'elle nous détourne de nous­même. Voltaire est positiviste, matérialiste, il fait l'éloge du commerce, des grandes découvertes
● Une série de questions rhétoriques appuient sa démonstration en soulignant la simplicité du raisonnement à tenir
● La répétition du terme « ignorance », la tournure négative de la proposition principale « Ne connaissant ni le tien ni le mien » ainsi que les phrases de type interrogatif manifestent le combat de Voltaire contre l'obscurantisme
● Le terme «

en relation

  • Egnime
    48735 mots | 195 pages
  • Panorama de la littérature française
    164479 mots | 658 pages
  • Cultures Et Litt Ratures Aux Suds
    155023 mots | 621 pages
  • Rapport Cadres Superieurs Et Globalisation
    86544 mots | 347 pages