Sartrre

299 mots 2 pages
1)Définition de la subduction

La subduction est le processus d'enfoncement d'une plaque tectonique dans le manteau. La plaque qui plonge en subduction est en général une plaque océanique. Elle peut plonger sous une plaque continentale ou sous une autre plaque océanique.
La surface terrestre est composée de plaques lithosphériques. Ces plaques rigides se déplacent les unes par rapport aux autres. Elles peuvent être continentales ou océaniques. Au niveau des dorsales océaniques, les plaques divergent, et il se crée du plancher océanique qui augmente la surface des océans. Puisque la surface terrestre est constante (le volume de la Terre ne change pas significativement au cours des temps géologiques), il faut bien que du plancher océanique disparaisse par ailleurs. Ce phénomène se produit au niveau des zones de subduction, où les plaques océaniques plongent à l'intérieur du globe.

2)subduction au Vésuve

Rappelons d’abord que la surface terrestre est constituée de plaques rigides (12 plaques lithosphériques principales) d’une centaine de kilomètres d’épaisseur, qui se déplacent par les mouvements de l’asthénosphère sous-jacente visqueuse.
Les principales plaques tectoniquesL’Italie du sud est à la limite entre deux grandes plaques tectoniques : la plaque Eurasienne au nord et la plaque africaine au sud. L'activité volcanique du Vésuve, et plus généralement la majorité des phénomènes sismiques et volcaniques en Italie du Sud, peuvent être mis en relation avec la convergence de ces deux plaques. La plaque Africaine se déplace en effet actuellement de 2.3 cm par an vers le Nord-Ouest et plonge sous l'Europe, entraînant la fermeture du bassin de la Méditerranée : c’est une zone de subduction.
Le Vésuve a donc été formé par la collision des plaques tectoniques africaine et eurasienne, la première, plus légère, plongeant profondément sous la

en relation

  • Sartre
    9869 mots | 40 pages
  • Sartre
    2278 mots | 10 pages
  • Sartre
    3855 mots | 16 pages
  • Sartre
    1797 mots | 8 pages
  • Sartres
    568 mots | 3 pages
  • Sartre
    1567 mots | 7 pages
  • Sartre
    2185 mots | 9 pages
  • Sartre
    645 mots | 3 pages
  • Sartre
    728 mots | 3 pages
  • Sartre.
    1223 mots | 5 pages