Scecance 1 seconde

33906 mots 136 pages
Séquence 1
La question de l’altérité
Objet d’étude
E  a question de l’Homme dans les genres de l’arguL mentation, du XVIe siècle à nos jours

Activités
E  tude É

de deux groupements de textes.

Sommaire
Introduction 1. Découverte d’un continent et découverte de l’Autre 2. L’utopie et la rencontre avec l’Autre au XVIIe siècle 3. Regards de voyageurs du XVIIIe au XXe siècle : l’Autre, miroir et mire de soi

Séquence 1 – FR10

1

© Cned – Académie en ligne

I ntroduction
La séquence proposée ici concerne la question de l’homme dans les genres argumentatifs du XVIe siècle à nos jours. Plus précisément, elle porte sur la question de l’altérité : les textes étudiés nous permettront de comprendre comment, en dessinant sa modernité, l’homme européen considère autrui, celui qu’il rencontre notamment en découvrant le Nouveau Monde, à la Renaissance, et comment ce regard sur l’autre évolue. Et nous verrons enfin que, par cette évolution, l’homme parvient à se redéfinir. Ainsi, en confrontant deux notions, altérité et modernité, nous pourrons voir se dessiner un homme nouveau. Définissons d’abord brièvement ces deux notions, que les études inscrites dans la séquence permettront ensuite d’affiner.

A

Deux notions clés : altérité et modernité
L’altérité d’abord : pour le TLF1, elle est définie comme « caractère, qualité de ce qui est autre » ; le terme vient du latin tardif « alteritas », qui signifie « différence » et vient lui-même du latin classique – le pronom « alter » signifie en latin « l’un et l’autre ». L’altérité, ainsi comprise grâce à l’étymologie, met donc en jeu à la fois mon rapport à autrui, c’est-à-dire ma rencontre avec l’étranger, et le sentiment que j’en retire de ma différence. On peut donc le mettre en relation avec la découverte du Nouveau Monde, survenue à partir de la fin du XVe siècle avec l’arrivée de Christophe Colomb aux Bahamas (1492). Cette rencontre de l’Autre pose à l’homme européen de nombreuses questions : – Les

en relation