Sentiment de compétence politique et intérêt pour la politique

Pages: 9 (2171 mots) Publié le: 8 février 2011
Sentiment de compétence politique et intérêt pour la politique

« La politisation – définie comme attention accordée au fonctionnement du champ politique – dépend fondamentalement du degré auquel les agents sociaux ont le sentiment de se retrouver dans le déroulement des événements politiques, donc de leur trouver un sens. » Tel est le constat dressé par Daniel Gaxie dans son ouvrage « lecens caché » paru en 1978. L'auteur en remettant en question les préceptes démocratiques, va conduire une enquête sociologique sur la politisation qui va exclure l’idée d’une compétence universelle pour la politique, et démontrer ainsi que la politisation est soumise à des facteurs socioculturels qui altèrent considérablement le comportement électoral et la capacité à exprimer une opinionpolitique. Daniel Gaxie va donc mener une série d’enquêtes sociologiques à l’aide de sondages et de tableaux statistiques afin de dégager des variables déterminantes qui permettront d’expliquer ou d’éclaircir le phénomène « d’incompétence politique » ce qu’il baptise lui même « le cens caché ».
En effet, ces variables déterminantes tels le sexe ou le niveau de diplôme, le milieu social définissentla disposition à s’intéresser aux événements politiques et de facto le niveau de compétence politique. Cette dernière est d’ailleurs comme le souligne Gaxie plus qu’une capacité, c’est une attribution c’est à dire une aptitude socialement reconnue et en quelques sorte réservée (auto exclusion), c’est une autorité. Ces mécanismes culturels favorisent la politisation des classes cultivées, lapolitisation étant la notion qui regroupe les deux éléments du sujet, « la compétence politique et la capacité à exprimer une opinion». L'analyse empirique et statistique de Gaxie est en conséquence conduite selon la problématique suivante :
Quels sont les facteurs qui favorisent cette inégale politisation et quelles conséquences produit cette inégale politisation dans le champ politique ?Après avoir énoncé le rôle des facteurs socioculturels dans l’inégale politisation des individus (I), nous en étudierons leur impact et enjeux au sein du champ politique (II).

I) Le rôle des facteurs socioculturels dans l’inégale politisation des individus

Après avoir exclu l’idée d’une compétence politique universelle (A), Gaxie va articuler le rôle des facteurs socioculturels (variabledéterminantes) avec le sentiment de compétence politique (B)

A) L’exclusion d’une compétence politique universelle

Dans le premier chapitre intitulé « La démocratie et le citoyen », Daniel Gaxie éxpose l’étendue des prénotions relatives à la politisation. La théorie démocratique postule en effet l’existence d’un intérêt universellement partagé par les citoyens universellement compétentspour se prononcer sur tous les enjeux.
Tout citoyen est donc considéré comme capable de produire une opinion politique. Par conséquent tous les votes sont considérés comme une opinion politique et comme un choix réfléchi et motivé approuvant les principes fondamentaux, par rapport aux positions prises par les acteurs politiques qui bénéficient de ces choix.
C’est ainsi que Gaxie va enquelques sorte déconstruire ce présupposé de compétence universelle par les méthodes empiriques.
. Dans le cas des sondages, la capacité de tous les sondés à répondre à toutes les questions, y compris politique, est présupposée. L’énonciation des opinions est déjà faite, provoquant des réponses, des opinions qui n’auraient pas été obtenues spontanément. Ces réponses préparées permettent également auxinterviewés incompétents de choisir des opinions socialement conformes.
Ainsi, les sondages destinés à mesurer l’intérêt des citoyens pour la politique montrent que les deux tiers environ de ceux-ci se déclarent peu ou pas intéressés par la politique (63% des personnes qui ne parlent jamais politique en famille sont sans réponses à la question du tableau A), ces résultats étant corroborés...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • les intérêt politique
  • intéret pour la politique en suisse
  • Interet des jeunes en politique.
  • Intéret politique des jeunes
  • Compétence politique ou bricolage idéologique
  • Politique manageriale des competences
  • Une vision de la politique et deslogiques de compétences
  • Compétence et indifférence en politique, l'exemple des jeunes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !