Siècle des lumières

2076 mots 9 pages
Lundi 5 Mars 2012

Commentaire de Français :

Support : Bérénice, de Racine acte IV scène 4

| |

Au XVIIème siècle après Jésus-Christ, loin de la profusion baroque, un nouveau courant artistique fait son apparition : le Classicisme. L’ordre et la Composition en sont les grands principes et son objectif est de plaire et d’instruire. D’inspiration historique, l’art classique s’illustre par des héros confrontés à la fatalité. Le héros classique est soumis à une force qui le dépasse: celle de la passion amoureuse ou encore de l’amour propre. Un des genres littéraires qui se démarque du classicisme est la tragédie. Elle obéit à l’esthétique classique en respectant une stricte observation des règles, une recherche de la vérité psychologique de personnages de haut rang et la pureté poétique. Aristote, un théoricien Grec, en détermine les règles. Ce sont celles de la vraisemblance, de la bienséance et de la sobriété sans oublier la règle d’unité (de temps, de lieux et d’action). D’après lui, la tragédie doit inspirer la terreur autant que la pitié et provoquer la purgation de la passion des héros, punis de leur démesure.
Racine, né en 1639 et mort en 1699, est un des écrivains classiques les plus estimés de l’époque Classique. Il s’essaie à la tragédie notamment avec Bérénice. Écrite en 1670, cette pièce de théâtre connut un franc succès. Dans l’extrait étudié, acte IV scène 4, nous avons affaire au summum de l’intensité tragique de la pièce, peu avant le dénouement final. Racine met en scène l’empereur romain Titus, poussé par le Sénat et le peuple à renoncer à son amour pour Bérénice. Face à un destin inéluctable, Titus doit choisir entre la raison d’état qui refuse qu’une reine étrangère puisse devenir impératrice et Bérénice, reine de Palestine à laquelle il voue une passion démesurée. Ainsi, cette scène présente le monologue délibératif de Titus qui, pour la première et pour la dernière fois, est seul face à lui même.
Nous pouvons nous demander en

en relation

  • Le siècle des lumières
    1466 mots | 6 pages
  • Le siècle des lumières
    1627 mots | 7 pages
  • Le siècle des lumières
    446 mots | 2 pages
  • Le siècle des lumières
    2130 mots | 9 pages
  • Siecles des lumieres
    3118 mots | 13 pages
  • Le siècle des lumière
    2237 mots | 9 pages
  • Le siecle des lumières
    822 mots | 4 pages
  • le siècle des Lumières
    3268 mots | 14 pages
  • Le Siècle des Lumières
    673 mots | 3 pages
  • Siecle des lumieres
    979 mots | 4 pages