Sociologie sports et société

17915 mots 72 pages
oThème 3: Les rapports sociaux, le sport et la santé

CM 1: Sport(s) et sociétés Introduction

Le sport: enjeu culturel, enjeu de classe Longtemps, le sport a été négligé par les enquêtes sociales, du fait que ce n'était pas un phénomène massif. Dans les 30 dernières années, on a connu une massification du sport. Bien que l'on soit parti d'un groupe très restreint, très ciblé avec des caractéristiques précises..
Notre étude porte sur le sport moderne, marqué par la société industrielle. Il prend naissance dans l'Angleterre industrielle, puis se diffuse assez vite dans le monde entier. C'est un enjeu culturel et un enjeu de classe dès la départ, avec l'apanage de l'aristocratie anglaise.
Le sport est massif d'un point de vue politique. On parle du sport tous les jours, et on en troue des répercussions dans le monde entier: c'est un des spectacle le plus regardé au monde. Il traverse donc la mondialisation. C'est un argument pour dire que le sport est universel, partagé par tous. Il y a des discours sur le sport, des discours partagés mais il y a beaucoup de discours de sens commun. Quand il y a une coupe du monde, tout le monde en parle. Cela est donc porté par l'institution elle-même. Le Baron Pierre de Coubartin est le baron du sport, il va beaucoup écrire sur les sport, renouveler les jeux et il pense que le sport c'est l'amitié entre les gens. D'un point de vue social on s'intéresse aux faits, pas seulement aux discours. Quand on entend les discours, on entend pas les mauvais côté discours du sport puisque l'institution va discuter dans son sens. Ce sont donc des discours idéologiques. Que le sport soit universel est un discours idéologique puisque les femmes en ont longtemps été exclu. Mais le sport fabrique du consensus, des émotions partagées à grandes échelles; et ce consensus est très difficile a critiquer. Dès le départ c'est l'apanage des classes dominantes, puis il se diffuse. Aux 18eme et 19eme siècles, la pratique sportive est très

en relation

  • Socio
    619 mots | 3 pages
  • Yoooo
    6284 mots | 26 pages
  • La sociologie du sport
    3513 mots | 15 pages
  • Sociologie de l'organisation sportive
    1527 mots | 7 pages
  • Cours
    8031 mots | 33 pages
  • Sociologie du sport
    6732 mots | 27 pages
  • Point de vue de Michel Foucault (sociologie du sport)
    2049 mots | 9 pages
  • Sociologie staps
    6695 mots | 27 pages
  • Sport et société
    913 mots | 4 pages
  • William gasparini
    16258 mots | 66 pages