Sommes-nous prisonniers de notre passé ?

Pages: 6 (2803 mots) Publié le: 5 septembre 2015

Dissertation de Philosophie








Sommes-nous prisonniers de notre passé ?

Sommes-nous prisonniers de notre passé ? Par définition, le passé est l’ensemble des événements, proches ou lointains, qui précèdent notre présent. Par cela, il est irréversible. Mais la question nous incite à réfléchir sur un élément intéressant, la notion du prisonnier. Pour l’expliquer, nous pouvons penser auxpremières connotations de ce mot, comme l’enfermement, le carcan et la solitude, mais également la culpabilité, la perte de la liberté et la condamnation. Un prisonnier est forcément coupable, à tort ou à raison, de quelque chose.
Néanmoins, la visée du sujet porte à confusion : « sommes-nous », ici les hommes, prisonniers de notre passé, donc collectivement ?C’est-à-dire ensemble, sans possibilitéd’individualisme, par exemple dans nos traditions ou nos croyances. Ou alors sommes-nous, individuellement, prisonniers de notre passé ? Par exemple, dans notre vie personnelle, notre parcours scolaire, social et professionnel, mais également juridique. Peut-on échapper à nos origines ? Car notre passé ne se limite pas à notre vie propre, mais à celle de nos ascendants et à ce qu’ils ont accompli,car nous sommes la conséquence directe de leur, et de notre, milieu social par exemple.
Ainsi, notre mémoire nous empêche-t-elle d’accéder au bonheur et à la liberté, ou en est-elle la clé ?Le sujet croise deux grandes notions, la liberté et le bonheur, mais aussi la mémoire. Par cela, nous formulerons une argumentation détaillée en trois grandes parties. En premier lieu, nous allons expliquerpourquoi nous sommes prisonniers de notre passé. Ensuite, nous verrons que le passé peut être surmonté, et qu’il peut être utilisé pour tenter d’accéder à une forme de liberté. Enfin, nous verrons que l’oubli, l’illusion et le repentir sont des solutions au carcan qu’est notre mémoire, mais pas forcément des remèdes.

Pour débuter, il est nécessaire de savoir que par définition, le passé, comme letemps, est irréversible. Quelle que soit l’action faite ou la parole dite, elle ne peut être remplacée et il existera toujours une preuve de ce qu’il s’est produit, un souvenir, une séquelle.
Ainsi, lorsqu’une personne est alcoolique, elle subira indéniablement des problèmes de foie, elle possédera les séquelles de son passé, ou de son présent si elle continue de boire, d’alcoolique. Dans le mêmeregistre, un fumeur souffrira de problèmes pulmonaires, et gardera des séquelles de sa vie de fumeur s’il a arrêté. Par cela, nous voyons que le passé a des conséquences sur notre vie présente et future, car nous gardons des séquelles physiques irréversibles. Nous sommes donc prisonniers de nos agissements passés, voire même victimes. Les personnes qui boivent et fument en trop grosse quantité ontde plus gros risques d’être victimes d’un cancer par exemple. L’Homme n’est pas libre de décider d’être malade, mais il peut décider de se détacher de ce qui le rend malade.
De plus, le passé est pour chacun un fardeau social. Notre position sociale est déterminée par celle de nos parents, et de leurs parents, nous n’avons pas le choix de décider de naître dans tel ou tel pays ni dans quelquefamille aisée ou pauvre. Cela est un hasard total hors de notre portée, nous sommes dans une certaine mesure, prisonniers de notre condition. Par exemple, un enfant d’une famille aisée à plus de chances de réussir socialement et professionnellement qu’un enfant d’une famille pauvre, d’un mauvais milieu social, peu favorable à l’élévation sociale. Le déterminisme social est une preuve de l’influencedu passé sur notre vie, du passé à une échelle plus grande, celle de notre famille, de nos ascendants. Car notre passé ne se limite pas qu’à notre propre vie mais à celles de ceux qui nous ont précédé, celles qui nous ont permis d’être qui nous sommes aujourd’hui. Ainsi, les choix que nous faisons aujourd’hui sont toujours influencés par notre origine, notre milieu social et notre éducation....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Sommes-nous prisonniers de nos désirs ?
  • Sommes-nous prisonniers de nos croyance ?
  • Sommes-nous prisonniers du temps?
  • Sommes nous prisonnier des mots ?
  • Prisonniers
  • Prisonnier
  • Prisonnier
  • Qui sommes nous

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !