Spleen & ideale

Pages: 14 (3443 mots) Publié le: 30 janvier 2011
Le Spleen
Il faut expliquer d'abord de quoi il s'agit quand on dit "Spleen. Un psychologue, Galien, distinguait trois types de personnalité humaine donc de tempérament. Chaque personnalité a son fluide principal et elle est influencée par ce fluide .Le type colérique par la bile; le type sanguin par le sang et le type mélancolique par la rate (en anglais, par le "spleen").
Dès le moment où lepoète est devenu conscient du monde qui l'entoure, le dégoût pour ce monde est réveillé en lui. Bien sûr, on peut expliquer cela par "le mal du siècle". Mais la poésie de Baudelaire est différente de celle de Lamartine ou celle de Vigny. Il est plein de la détresse comme eux, mais il est plus actif qu'eux, dans le sens qu'il accepte tout ce qui lui arrive. Il n'a plus de larmes aux yeux. Ce quiest important c'est qu'il ne montre rien, son extériorité est tout à fait calme, mais tout le malheur reste en lui-même. C'est pourquoi il sent l'écrasement de l'être qui constitue l'état du Spleen. Après quelques efforts d'oublier ou de vaincre ses malheurs, il voit qu'en fait, c'est impossible de faire quoi que ce soit pour se débarrasser de ses maux. Le poète, un être sensible, est envahi par lasensation d'étouffement. Tout ce qui se passe dans ce monde, ce qui ne l'accepte pas et ce que lui, n'accepte pas non plus, le serre et il devient victime de ce monde cruel ou de ses sensations. Le sentiment qui domine ici et qui est peut-être le plus dangereux est le sentiment d'impuissance. Il voit très bien qu'il est seul et que le monde est beaucoup plus fort. Tout ce qui lui reste est de serenfermer dans son être déjà renfermé pour tout le monde. L'exemple pour cet élément du Spleen est le poème "La Cloche fêlée" de la partie "Spleen et Idéal". Le poème est plein de contrastes et de comparaisons qui contribuent aux expliquations de la douleur. On y voit l'étouffement progressif par le son d'une cloche. Cette cloche évoque des "souvenirs lointains". Puis, le poète s'identifie avec lacloche. Il voit lui-même comme quelque chose de fêlé et blessé. D'abord, on entend le son très bien; on entend qu'elle "jette fidèlement son cri religieux". Au moment où le son de la cloche devient le son de son âme, il devient faible et non plaisant. Ce sont la nostalgie et la détresse qui résonnent.
Puis, les sensations du Spleen deviennent de plus en plus graves. Spleen engendre l'existencedésolée par l'Ennui. C'est le moment où le poète crée un nouveau monde - un monde à lui. Conscient que c'est impossible d'être la partie d'un vrai monde, d'y trouver la raison de vivre, d'être compris par les autres, il plonge dans cet Ennui qu'il crée lui-même. Mais, il n'analyse pas son être. Il ne se demande pas pourquoi c'est comme cela ou s'il existe une façon d'être heureux et content. LeSpleen est trop fort pour cela. Il s'agit ici de mettre en question son être et cela peut faire seulement, on doit admettre, un grand esprit. Il contemple sa situation par rapport aux autres. Bien que les autres ne soient pas capables de le comprendre, il est capable de comprendre tous ceux qui sont tout à fait différents de lui-même, pour lesquels il pense que ce sont des gens mauvais et qu'ildéteste souvent. Il connaît ceux qui se moquent de l'écrivain et qui le tourmentent, les femmes qui vendent son corps, ceux qui aiment les plaisirs dangereux et pas naturels. Quand même, ces personnages restent derrière les murs qui entourent son monde. Il contemple, il est désenchanté, mais il ne se plaint pas ni essaie de faire quelque chose pour devenir la partie de ce monde. Il sent qu'il n'y vajamais trouver sa place. Le Spleen dont il est envahi entièrement ne lui permet pas de bouger, de faire un pas vers les autres gens. Mais, le Spleen lui donne de la force et de l'inspiration de sentir profondement, malgré la mélancolie toutes sortes de sentiments - il aime, il est malheureux, il déteste...
Ce que cet Ennui engendre c'est la solitude morale. Premièrement, il regarde ce qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Spleen et ideal
  • Spleen et idéal
  • Spleen et idéal
  • Spleen et idéal
  • Spleen et idéal
  • spleen et ideal
  • Spleen et ideal
  • Spleen et idéal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !