STENDHAL

550 mots 3 pages
STENDHAL
SA VIE :
Stendhal de son vrai nom Henry BEYLE est un écrivain français né le 23 Janvier 1783 à Grenoble. Il est issu d’une famille aisée. Sa mère meurt lorsqu’il a 7 ans et cela l’affecte beaucoup. Confié à une de ses tantes il se révolte contre son père et son précepteur. Il ne s’entend qu’avec son grand-père Gagnon un vieux philosophe. Il entre à l’école de Grenoble puis va à Paris en 1799 pour y poursuivre des études de mathématiques qu’il abandonne plus tard. Après avoir renoncé à l’école polytechnique de Paris, il s’engage dans l’armée de Napoléon Bonaparte en 1800. Une fois revenu à Paris en 1802 il veut écrire des comédies mais il reprend l’intendance et accompagne Napoléon Bonaparte jusqu’en Allemagne où il s’arrête dans une petite ville se nommant Stendal, ce qui lui inspire son futur pseudonyme. La chute de Napoléon met fin à sa carrière militaire. Il va s’installer à Milan, ville offrant des plaisirs artistiques comme la musique et où l’amour est un art de vivre. Il a une relation passionnelle avec une belle italienne, Angéla Pietagrua il tombe amoureux de Métilde Dembowska. C’est à Milan qu’il fait paraitre « Vie de Haydn, de Mozart, de Métastase »en 1814. En 1817, il finit 2 livres : « Histoire de la peinture » et « Rome, Naples, et Florence » ; le premier est un livre dédié à Napoléon alors sur l’île de Sainte-Hélène, et le deuxième est un livre racontant un voyage à travers l’Italie. Il doit renter en France et quitter sa bien-aimée ce qui lui inspire « De l’amour » en 1822. En 1827 il signe son premier roman « Armance » racontant l’amour d’un jeune homme se nommant Octave pour sa cousine Armance.
En 1830, Stendhal publie son chef-d’œuvre intitulé « Le rouge et le noir ». Ce roman relate la vie d’un fils de charpentier, Julien Sorel, qui réussit à changer de classe social grâce à sa culture. Cette même année, Henry est nommé consul de France à Trieste puis à Civitavecchia, après cela il entreprend la rédaction d’un roman « Lucien Leuwen

en relation

  • Stendhal
    5252 mots | 22 pages
  • Stendhal
    10426 mots | 42 pages
  • Stendhal
    261 mots | 2 pages
  • Stendhal
    419 mots | 2 pages
  • Stendhal
    389 mots | 2 pages
  • Stendhal
    999 mots | 4 pages
  • Stendhal
    4985 mots | 20 pages
  • Stendhal
    1284 mots | 6 pages
  • Stendhal
    395 mots | 2 pages
  • Stendhal
    876 mots | 4 pages