Suffit il de respecter la loi pour etre juste ?

Pages: 7 (1749 mots) Publié le: 28 octobre 2014
Dans l’expérience la justice est appréhendée comme une aspiration, une réaction profonde contenant une dimension idéale. Ce sentiment peut être à l’origine suscité par une frustration, une attente non satisfaite. Par exemple, Rousseau décrit avec émotion dans les Confessions la première punition qu’il a injustement reçue. La réaction au sentiment d’injustice peut être violente. Même si, révoltéon semble sûre de soi, ce sentiment ne peut constituer un critère suffisant pour reconnaitre la justice. « Le moi est injuste », disait le philosophe Blaise Pascal. Une conscience dominée par la passion risque de ne pas être lucide. Pour agir selon la justice, il faut s’en référer à une instance extérieure aux protagonistes du conflit : la loi. Par son caractère général, la loi, assure laneutralité du jugement. Toute fois, il existe des régimes où règnent des lois injustes : pour être juste, suffit-il alors d’obéir aux lois ? Et comment se préserver de l’injustice des lois alors même qu’on est soumis à leur autorité ?

1- Le droit comme condition nécessaire au règne de la justice

1- Interdépendance de la justice et du droit

Par définition, la justice semble indissociabledu droit. Selon son étymologie latine, la justice revoie déjà au droit (jus). La justice désigne la vertu qui exige le respect et la défense du droit. Etre juste c’est agir selon le droit. Mais le droit peut être défini à plusieurs niveaux. Comme droit objectif, ou positif il désigne les lois écrites, le code propre à une société donnée, variable selon le temps et le lieu, c’est-à-dire l’ensembledes normes qui règlent la vie sociale et sont exprimées dans ces lois coutumières ou écrites. Ce droit est appliqué par le pouvoir exécutif de l’Etat. Comme droit subjectif, il désigne le pouvoir moral d’agir, de posséder ou d’exiger quelque chose. C’est une exigence de la conscience qui consiste à réclamer un bien, un « dû ».

Dans les deux cas, la finalité du droit est toujours de faire régnerl’ordre le plus favorable à l’accomplissement du bien commun ou de reconnaitre une forme de justice. Celle-ci se définissant par rapport au droit, on peut établir en au moins deux formes. La justice objective ou légale renvoie à la stricte obéissance aux lois, au licite (ce qui n’est pas défendu par la loi). La justice morale désigne une attitude humaine vis-à-vis d’autrui, le respect de sapersonne dans toutes ses dimensions. Comment la loi peut-elle se mettre au service de la justice ? La loi permet de faire régner l’égalité entre les hommes. En effet, elle a par nature une double généralité : son origine (elle est votée à l’unanimité ou par la majorité) et son application (elle s’applique à tous, car elle prescrit les mêmes droits et les mêmes devoirs pour tous).

Ainsi, la loi permetde réguler les rapports sociaux. En cas de litige, la loi, incarnée par le juge, s’impose par sa neutralité et son impartialité. Mais comment dans une société civile, le fait de se soumettre à un système étatique contraignant pour sa liberté permet-il de faire régner la justice entre les hommes ? L’obéissance à la loi permet-elle de réaliser la justice comme valeur morale ? Autrement dit,est-elle toujours légitime, bien fondée ?

2- La nécessaire sortie de l’état de nature

L’organisation des sociétés semble reposer sur l’idée de contrat, ou un pacte. Le pacte social exprime l’idée que l’ordre social est voulu par la raison de l’homme. On renonce à sa liberté naturelle de faire tout ce qu’on veut, une liberté infinie, mais seulement virtuelle dans la mesure où l’on se heurtetoujours à la liberté de l’autre. En échange on gagne une liberté civile, une liberté limitée par la loi, mais une liberté assurée : par exemple le droit garantit la liberté d’être propriétaire. En contractant, chacun renonce à sa force individuelle et s’engage à reconnaitre comme seule force légitime la force publique. Pour Hobbes, le problème est de comprendre pourquoi les hommes acceptent...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Suffit t-il de respecter les lois pour être juste ?
  • Suffit il pour être juste d'obéir à la loi
  • La loi peut-elle être juste ?
  • Suffit-t-il d'obéir aux lois pour être juste ?
  • suffit-il d'etre d'obeir pour etre juste ?
  • La loi peut-elle être juste ?
  • Suffit-il d'obéir aux lois pour être juste ?
  • Suffit-il pour être juste d’être dans son droit ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !