Sujet stuart mill

Pages: 5 (1057 mots) Publié le: 15 février 2012
Philosophie

L’état chercher à imposer des règles de vie commune entre les Hommes mais cherche aussi à les aider à accomplir ce qui leur est propre, c'est-à-dire l’estime de soi ou encore le respect. Dans cet extrait De la Liberté, on se pose des questions sur la liberté individuelle dans la société. On voit dans cet extrait qu’il y a des tensions contradictoires entre le contrôle social et laliberté individuelle. Nous nous demanderons quel rôle joue la société dans le fondement de la liberté ? Pour Mill, l’ordre public et civil n’est pas légitime partout pour garantir la liberté. Nous allons décomposer ce texte en deux parties. La première sur le principe de non nuisance et la deuxième sur l’indépendance de l’individu

Le texte de Stuart Mill cherche à définir dans quel cas unEtat arrive à contraindre un citoyen contre sa volonté. La réponse à cette question se trouve dans la « non nuisance ». Il s’agit de savoir si la liberté individuelle à une limite. Pour Mill, la seule contrainte légitime que l’on peut opposer à un individu est la non nuisance à un autre. La non nuisance consiste à définir la liberté négativement. Pour Mill, un état civilisé est un état remplid’Hommes parfaitement libres de faire ce qu’ils veulent sans nuire à autrui. Donc toute contrainte dont on ne pourrait pas montrer la nuisance à quelqu’un est une contrainte illégitime c'est-à-dire injuste qui ne se donne pas les moyens de répondre à la liberté individuelle. Une communauté constituée suppose d’abandonner une part de liberté à la communauté, principalement la part qui consiste à pouvoirlégitimement nuire à autrui sans subir de nuisance à son tour. Selon Mill, l’état exagère ses droits. La force publique intervient légitimement seulement qu’en cas de nuisance sur autrui et non de celui dans le cas de nuisance de soi même. Tant que se nuire à soi même, par exemple ne pas prendre soin de soi, ou encore se droguer ne nui pas à autrui, il n’y a aucune raison d’intervenir. Or chaquenuisance commise sur autrui ou chaque action qui constitue une nuisance pour autrui peut être considérée comme un délit ou encore un crime. Dans ce cas là, l’usage de la force est nécessaire pour que cet individu cesse cette nuisance. Grâce à cela, on protège non seulement l’individu atteint par cette nuisance mais aussi la société qui ne veut pas être elle aussi atteinte par autrui. Mill dit seulementque l’usage de la force est nécessaire pour protéger les citoyens de comportements nuisant et dangereux. L’usage de la force doit donc être dans la nécessité d’une telle protection.
La seconde phrase du texte montre bien dans quelle réflexion se texte a été écrit. Cela critique toutes les législations qui voudraient tout d’abord punir les actions commises à autrui (le vol…), mais aussi lesactions commises contre soi même, les nuisances à soi même, comme par exemple le suicide, des pratiques insensées ou encore des pratiques qui ne nuisent qu’à nous même. La liberté qu’il s’agit de défendre dans cet extrait et non seulement la liberté de penser mais aussi de faire ce que l’on veut de sa vie. Peut-on interdire le suicide ou encore la prostitution, seulement parce que ce sont despratiques qui nuisent à ceux qui les mettent en œuvre ? L’Etat peut-il considérer ces pratiques comme des délits ? Si c’est le cas, il sort du cadre décrit par Mill. L’Etat règle alors les relations entre les Hommes, mais aussi celles que nous avons à nous même. Dans cet extrait, pour Mill, la liberté des individus est plus importante que de passer son temps à se préoccuper du bonheur ou de la santé.Il faut maintenant s’arrêter sur la position de Mill. On a compris que son raisonnement s’appuie sur une réflexion assez forte de la liberté individuelle, qui sera développée à la fin du paragraphe. Les questions sur le rapport à soi même sont nombreuses. Peut-on laisser les gens faire n’importe quoi, à condition qu’ils ne nuisent pas à autrui ? Peut-on faire la différence entre ce qui nuit à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'utilitarisme de john stuart mill
  • John stuart mill
  • Étude john stuart mill
  • Texte de stuart mill
  • John stuart mill
  • john stuart mill l'utilitarisme
  • John stuart mill, de la liberté
  • Exercice philo : John Stuart Mill

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !