Super u

Pages: 2 (272 mots) Publié le: 19 janvier 2013
Ce sont des montagnes de bois à perte de vue. Des tronçons équarris, les "billons", comme on les appelle dans le jargon, méthodiquement empilés en longuesrangées sur du sable. Cette aire de stockage, à l'entrée de Fargues-sur-Ourbise, une petite commune située dans le Lot-et-Garonne, à la frontière des Landes,est l'un des nombreux dépôts qui ont essaimé dans la région après le passage de la tempête Klaus en janvier 2009. Pas moins de 390 000 tonnes de bois y ontété conservées, du pin maritime en grande majorité, mais aussi un peu de chêne ou de hêtre.
"On a classé les troncs en fonction de leur qualité. Il y en a unetrentaine, entre les bois de structure, de lambris, de caissage ou de trituration", détaille Bernard Fleury, technicien forestier pour la Cofogar, lacoopérative forestière qui exploite l'aire.
ÉCHELONNER LE DÉSTOCKAGE POUR MAINTENIR LES PRIX
Le bois a été déposé là tout au long de l'année 2009 par lespropriétaires adhérents de la coopérative dont les parcelles avaient été détruites par la tempête. Au plus fort du marasme, jusqu'à 150 camions par jour se sontsuccédé sur ce terrain de 30 hectares. Le but de ce stockage précipité était double : préserver les bois de la détérioration et échelonner dans le temps leur misesur le marché afin d'éviter un effondrement des prix.
Depuis la fin 2011, la Cofogar a démarré le déstockage de l'aire, en vendant les billons aux clientsavec lesquels elle a passé des contrats. Environ 20 % du stock ont d'ores et déjà été écoulés. Le reste devrait s'étaler sur les trois prochaines années
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • super u
  • Super u
  • Super u
  • Super u
  • super u
  • Super u
  • Pduc super u
  • Sic de super u

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !