Susana

Pages: 9 (2158 mots) Publié le: 30 janvier 2011
La vérité est-elle contraignante ou libératrice ?

«L'homme est un roseau, le plus faible de la nature,mais c'est un roseau pensant.»
Cette citation de Pascal nous permet de comprendre la place qu'occupe l'homme dans le monde : il en est à la fois un objet et un sujet. En tant qu'objet, il obéit à des lois physiques, et en temps que sujet du monde, il est en situation, il participe àl'élaboration du Monde. Si l'on ramène cette citation à la vérité, on peut dire que l'homme, qui est «l'être le plus faible de la nature», est donc influencé par tout ce qui est extérieur à lui, ce qui peut occulter la vérité. Mais c'est un être pensant,ce qui implique l'idée de reflexion et de connaissance. L'homme est donc capable, intérieurement, de connaître la vérité et d'y faire face, mais il semblequ'il ne le désire pas toujours. C'est pour cette raison que l'on peut se demander si la vérité est contraignante ou libératrice, s'il est préférable pour l'homme de se cacher la vérité ou de se l'avouer pleinement pour atteindre son but tant recherché : Le Bonheur,
Dans un premier temps, nous allons donc voir pourquoi la vérité peut parfois paraître contraignante avant de nous interroger surson effet libérateur.

Tout d'abord nous nous intéresserons donc à l'aspect contraignant de la vérité, à ce qui peut faire que l'homme préférera s'occulter la vérité.
En premier lieu, prenons un exemple donné par Benjamin Constant, défenseur d'un droit au mensonge si c'est pour faire le bien. Ainsi, il nous explique que l'homme a le droit de mentir uniquement dans certaines conditions. Parexemple, si des assasins poursuivent mon ami, avec l'intention de le tuer, et qu'ils me demandent si ce dernier ne s'est pas réfugier dans ma maison, j'ai le droit de ne pas dire la vérité puique la finalité, qui est de sauver mon ami, est conforme au bien. Si j'avais dit la vérité, mon ami aurait été tué et j'aurais ressenti une part de responsabilité, ce qui aurait constitué un lourd fardeau. Lavérité, dans certaines conditions comme celle-ci, apparaît donc bien contraignante, et créatrice de multiples interrogations morales qui pourraient troubler le bonheur de l'homme. De plus, les hommes se complaisent parfois dans l'illusion ou l'errreur. Ils n'ont, ainsi pas à affronter la réalité, les autres, le monde. En effet, les Hommes ont subi trois grandes humiliations aus cours desquelles ilsont refusé de s'avouer la vérité par orgueil : celle de Galilée, celle de Darwin et celle de Freud.
La première a démontré que la terre n'est pas «le centre fixe de l'Univers». Les hommes ont refusé de le reconnaître car c'était toute leur vision du monde qui en était boulversée, désavouée; ils préferaient garder leurs croyances, nier la vérité pour se rassurer sur la place essentielle qu'ilspensaient occuper dans l'univers.La deuxième humiliation a été celle de Darwin qui a demontré que l'homme n'est que le maillon d'une longue chaîne humaine. Et la troisième, celle de Freud, a affirmé que l'homme n'était pas «le maître de sa propre maison». L'homme s'est donc trouvé, par trois fois, dépossédé d'une partie de sa puissance,par rapport à l'univers, à la Terre et aux Etres vivants et enfinpar rapport à lui même. La vérité a donc été subie par l'homme, elle a rendu de lui une image diminuée que ce dernier a d'abord refusée ou très difficilement acceptée. L'homme aurait sans doute préférer rester dans l'illusion pour ne pas avoir à faire face à ces humiliations.

D'autre part, les hommes se sentent plus heureux apparemment quand la vérité parfois très lourde de conséquences, leurest occulté. Ainsi, ils semblent plus heureux quand ils sont sous l'emprise de la passion ou des convictions. En effet Harpagon, le célèbre avare de Molière, n'est-il pas plus heureux avec sa cassette remplie d'or que sans ? Certe, sa passion n'est qu'un simulacre du bonheur, mais sans cet or, il n'aurait plus d'avenir, plus de plaisir, et il ne toruverait peut-être plus aucune raison de vivre....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !