Svt, sexe gnadique

3604 mots 15 pages
Du sexe génétique au sexe phénotypique.

La reproduction sexuée (méiose, fécondation) apparaît dès les eucaryotes unicellulaires.
Dans le groupe des vertébrés chez les mammifères placentaires, elle se caractérise par l'acquisition de la viviparité = reproduction se faisant par la mise bas d'un ou plusieurs petits jeunes (le développement de l'œuf fécondé est fini).
Chez les mammifères placentaires, la viviparité implique des structures d'échanges (le placenta) entre la mère et l'embryon au cours de la gestation permettant des relations de nutrition de l'embryon.

Activité 1 : Du sexe génétique au phénotypique

I. Les relations structure-fonction des appareils sexuels mâle et femelle

Activité 2 : Dissection des appareils génitaux mâle et femelle de la Souris

Activité 3 : Schématisation simplifiée des appareils génitaux mâles et femelles chez l'Homme

Appareil génital mâle :

- 2 testicules (=gonade mâle)
- voie génitale : 1 spermiducte (partant des testicules) ou canal déférent, formant un uro-spermiducte, passant dans le pénis,
- glandes annexes dont la prostate.

L'appareil génital mâle est dépendant de l'appareil urinaire mâle.

Appareil génital femelle :

- 2 ovaires (=gonade femelle),
- voie génitale : 2 oviductes, qui débouchent dans l'utérus, se prolongeant par le vagin, s'ouvrant à l'extérieur par la vulve.
- glandes annexes

L'appareil génital femelle est indépendant de l'appareil urinaire femelle.

II. Chez les mammifères les structures et la fonctionnalité des appareils sexuels mâle et femelle sont acquises en quatre étapes au cours du développement.

1ère étape : stade phénotypique indifférencié.

Mise en place d'un appareil génital indifférencié dont la structure est commune aux deux sexes (génétiquement XX et XY).
= Gonade indifférenciée (qui deviendra soit un testicule, soit un ovaire),
2 paires de canaux :
- canaux de Wolff,
- canaux de Müller,

2ème étape : du sexe

en relation