szdzdzdz

Pages: 6 (1476 mots) Publié le: 8 janvier 2015
Groupe : V-S-A-V

Éducation Civique Juridique et Sociale : 07/01/15
La bombe « p » et ses conséquences
Cours d'ap (demi-groupe)

Problématique : La «Bombe P», P comme population, menace-t-elle vraiment la planète ?
Axe de référence :
La Conférence du Caire, en septembre 1994, a permis de calmer les esprits angoissés.
L'accroissement de la population mondiale se ralentit. Même les paystraditionnellement les plus
natalistes s'engagent en faveur du contrôle des naissances...
Après une longue période dans l'histoire de l'humanité où la population mondiale s'est accrue très
lentement, parce qu'à une natalité élevée répondait une forte mortalité, du fait des maladies, des
guerres et d'une espérance de vie très faible, nous sommes entrés depuis le début des années
cinquante dansune phase qu'on peux qualifier d'explosion démographique. Elle se caractérise par
des progrès dans une lutte contre la mortalité allongeant l'espérance de vie et limitant la mortalité
infantile, et par une natalité qui reste élevée, parti-culièrement dans les PVD (Pays en voie de
développement).
Conséquence : la part de ces derniers clans la population mondiale ne cesse d'augmenter. En
1945,les pays du sud comptaient 1,5 milliard de personnes et représentaient les deux tiers de la
population mondiale. L'espérance de vie y était alors de 40 ans. Le tournant démographique se
situe aux alentoursdes années 1960, moment où lacroissance grimpe en flèche dans les pays du
sud, du fait des progrès effectués en matière sanitaire ce qui fait chuter le taux de mortalité, alors
que la natalitéreste toujours aussi élevée. Au contraire, dans les pays riches, la période du baby
boom de l'après-guerre s'achève et la natalité commence à baisser.
Près de cinquante ans après, la population du pays du sud a plus que triplé. En 1987, le cap des 5
milliards d'êtres humains a été dépassé et six ans après la population mondiale se chiffre à peu
près à 5,5 milliards d'hommes. Les trois quartsvivent dans les pays du sud et leur espérance de
vie s'établit autour de 63 ans. Désormais, chaque année, près de 100 millions de personnes
viennent s'ajouter à l'effectif mondial. La part du pays du sud ne cesse de s'accroître alors que le
monde industrialisé, lui, ne parvient pas toujours à assurer le renouvellement de
ses générations et voit sa part diminuer sans cesse : quatre hommes surcinq vivent dans les PVD. C'est l'Afrique qui, avec 3 % par an qui connaît le plus fort taux de
croissance, notamment dans le sud avaec environ 7 à 8 enfants par famille. L'évolution sera
constante jusqu'à la baisse des mortalités dû aux maladies infantiles.

Les chiffres de la planètes :
Les chiffres sont en effet surprenants. Nous sommes 6,8 milliards d’humains sur terre aujourd’hui.
Dansquarante ans, nous serons 9 milliards. Chaque seconde qui passe, la terre se peuple de
deux habitants supplémentaires. En une minute, ils sont 120. En une journée, 200000 terriens
supplémentaires. La population mondiale croît à une vitesse folle, jamais atteinte. Ainsi, alors qu’il
a fallu près de dix-neuf siècles à l’humanité pour atteindre son premier milliard, puis 123 ans pour
parvenir àdeux milliards, elle va augmenter de 2,2 milliards en quelque quatre décennies. Cette
folle croissance a été minutieusement calculée par les Nations unies et, aussi effrayant que cela
puisse paraître, elle relève d’une hypothèse optimiste.
L’ONU a, en effet, prévu trois schémas possibles : une hypothèse basse selon laquelle nous
parviendrions à juguler partout dans le monde le nombre denaissances, ce qui permettrait de ne
compter « que » 7,9 milliards de terriens en 2050 ; une hypothèse haute – cauchemar des
responsables politiques –, selon laquelle rien ne serait fait pour maîtriser la fécondité, aucune
politique de contrôle de naissances mise en place, aucune diffusion de moyens contraceptifs dans

les pays du tiers-monde, et alors, nous serions vraisemblablement 12 milliards...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !