Témoignage

285 mots 2 pages
acques D. a vécu la guerre de 1939, il était alors âgé de 6 ans, à 1945.

En septembre 1939 la guerre a commencé et son père (officier dans l’armée) a été appelé pour rejoindre l’armée, il est d’ailleurs allé en Allemagne (et fut ensuite prisonnier des allemands pendant 2 ans).
Jacques et sa famille ont été envoyés dans le département de l’Aine (près de la frontière belge) chez ses grands-parents. Quand les Allemands ont envahi la Belgique et contourné la ligne Maginot [1] et envahi l’Aine ils ont été obligés de fuir et ils sont partis "à l’aveuglette" sur la route pendant quinze jours à trois semaines, et ont subi sur la route les bombardements des allemands. Cet épisode douloureux s’appelle l’exode.
Il y a ensuite eu le cessez-le-feu, ils se sont donc arrêtés en Mayenne et sont retournés dans l’Aine, où ils ont retrouvé leur maison vide sûrement dépouillée par les Allemands. Plus tard, le père de Jacques a été libéré et a été mobilisé dans une caserne à Lyon.

Les résistants étaient déportés en Allemagne dans des camps en cachette, car personne n’était au courant que les Allemands faisaient ça.
À partir de 1944, les Allemands qui occupaient la France deviennent de plus en plus cruels car ils pensaient que les Américains allaient débarquer. De plus, les maquisards [2] faisaient sauter les trains et les Allemands faisaient des représailles dans les villages (par exemple à Oradour-sur-Glane).
Lors du débarquement, les Anglais et les Américains détruisaient aussi des villes en bombardant les forces allemandes qui s’y trouvaient. Il raconte qu’il a vu des avions exploser, pas loin de chez lui et des Anglais descendre avec des

en relation

  • Temoignage
    794 mots | 4 pages
  • Temoignage
    832 mots | 4 pages
  • Témoignages
    693 mots | 3 pages
  • Temoignage
    1088 mots | 5 pages
  • temoignage
    389 mots | 2 pages
  • temoignage
    328 mots | 2 pages
  • Temoignage et fiction
    1081 mots | 5 pages
  • L art et le temoignage
    629 mots | 3 pages
  • Témoignage 2egm
    328 mots | 2 pages
  • Témoignage et fiction
    11899 mots | 48 pages