Tableau de la france d'ancien régime: chronique d'une crise monarchique.

1080 mots 5 pages
Cette formule « d’Ancien Régime » est née sous la révolution pour marquer la différence avec la société que l’on veut créer.
La politique monarchique est fondée sur la souveraineté de droits divins fondés eux même dans les évangiles (toute puissance vient de Dieu, ou encore Dieu est le souverain des rois de la Terre). La souveraineté est absolue, indivisible, incommunicable et suprême. Tous ces caractères, on va les retrouver par la suite pour caractériser la souveraineté nationale. Le roi tire sa force et son autorité de Dieu et il n’est que le dépositaire de l’autorité divine. Entre ses mains, il possède l’ensemble des pouvoirs, il a le pouvoir exécutif et peut donc représenter ses sujets qui entretiennent avec lui une relation directe. Les sujets sont sur le sol monarchique. Le droit du sang n’est pas exclu puisque dès la fin du 16ème siècle, on a estimé que tout français ayant quitté la sol monarchique resté attaché au roi par le sang. Le roi peut intervenir dans la justice : « Le roi est fontaine de toute justice ». Il doit déléguer à travers une administration. Au niveau des principes, il existe une mixité entre la volonté de mettre en place une centralisation des pouvoirs. De fait, il existe une décentralisation administrative. Cette décentralisation n’est pas forcément profitable aux sujets car les représentants locaux vont se comporter comme des petits chefs.
A l’échelon central il existe un conseil du roi qui est là pour gouverner, gérer les décisions royales transmit aux provinces par les intendants pour le civil. Pour le niveau municipal il y avait des corps municipaux soumis à la tutelle de l’intendant.
Pour la justice, il existe un conseil du roi, une curia regis, qui possède la justice retenu qui démontre que le roi a le pouvoir judiciaire. La curia regis va être décomposée en plusieurs parlements au nombre de 13. Ces parlements, cours de justice, vont avoir une justice déléguée qui est accordé a des parlementaires (juges) qui en principe ont

en relation

  • L'esprit du siècle
    1011 mots | 5 pages
  • Jansénisme
    16687 mots | 67 pages
  • Les aventures de télémaque
    8217 mots | 33 pages
  • Histoire du droit
    27016 mots | 109 pages
  • Cours droit public
    37070 mots | 149 pages
  • Histoire des institutions publiques de 1750 à 1870
    34459 mots | 138 pages
  • Histoire de la pensé politique
    35310 mots | 142 pages
  • Histoire du droit
    37643 mots | 151 pages
  • Shahab
    20444 mots | 82 pages
  • Les temps fondateurs
    19049 mots | 77 pages