talleyrand

Pages: 8 (1824 mots) Publié le: 3 janvier 2015
KHOLLE D'HISTOIRE : TALLEYRAND.


Charles-Maurice de TALLEYRAND-PERRIGOR naît le 2 Février 1754 et décède le 17 Mai 1838. Issu de la très haute-noblesse et après avoir été orienté par sa famille vers une carrière ecclésiastique, il renonce à la prêtrise et quitte le clergé pendant la Révolution. Il participe activement à la vie politique française et européenne et occupe parfois des rôlesdécisifs dans celle-ci. Connu pour ses talents diplomatiques, il mène une vie entre l'Ancien Régime et le XIXe siècle. L'avis que l'Histoire a eu sur lui a longtemps été partagé. A de nombreuses reprises qualifié d'opportuniste, d’intrigant, de cynique voire encore de corrompu et de traître, il dit de lui-même être « l'homme le plus discrédité moralement en Europe depuis quarante ans. » Cependant, ilest aussi perçu comme un diplomate visionnaire et pragmatique, soucieux d'harmonie tant à l'échelle nationale qu'européenne. Malgré tous les renversements politiques, Talleyrand a toujours eu des arrières politiques biens solides. Le fait qu'il est servit tout le monde a-t-il réellement discrédité le diplomate ?

* * *

Dans un premier temps, il est nécessaire de présenté Charles-Mauricede TALLEYRAND comme un évêque soucieux du bien public, un membre du clergé impliqué dans la politique.
Dès ses débuts, Talleyrand apparaît comme un homme destiné à une grande carrière ecclésiastique. Au XVIIIe siècle, l'orientation basique d'un noble est celle de l'armée. Seulement, Talleyrand souffre d'une maladie l'empêchant de se diriger vers cette carrière militaire mais plutôt vers unecarrière ecclésiastique : le pied-bot. Cela pouvait être perçu comme une disgrâce, seulement, avec de bons appuis, cette carrière pouvait être politiquement prometteuse. Ainsi, il pouvait prétendre au chapeau de « cardinal ». Voilà pourquoi, cette carrière avantage le jeune homme. En effet, il peut compter sur l'appui de son oncle Alexandre Angélique de Talleyrand, archevêque de Reims. Talleyrand estd'ailleurs envoyé chez son oncle dès l'âge de quinze ans, en 1762. Plus tard, il est ordonné sous-diacre et assiste le 11 Juin 1770 au sacre de Louis XVI se liant alors avec lui. Il finit par s'installer à Paris et reçoit sans trop d'effort une licence de théologie à la Sorbonne. En mai 1780, il est nommé pour cinq ans comme l'un des deux agents généraux auprès de l'administration royale. Cettecharge l'amène à défendre les biens et privilèges de l’Église face à un pouvoir royal endetté. Il est finalement nommé député pour la réunion des États-Généraux le 2 Avril 1789.
Talleyrand apparaît alors comme un citoyen législateur. Le 5 Mai 1789 a lieu l'ouverture des États-Généraux. Il rejoint rapidement le Tiers-Etat et est nommé comme membre du comité de constitution de l'Assemblée Nationalele 14 Juillet 1789. En Août 1789, il est en charge de la rédaction du sixième article de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen qui présente les deux principes de l'organisation politique ; d'une part la liberté politique et d'autre part l'égalité civile. De plus, en Octobre 1789, il dépose une motion sur la nationalisation des biens ecclésiastiques. Il propose d'utiliser tout ce quiest possible pour renflouer les caisses de l’État. Selon lui, « le clergé n'est pas un propriétaire à l'instar des autres propriétaires puisque les biens dont il jouit et dont il peut disposer ont été donnés non pour l'intérêt des personnes, mais pour le service des fonctions. » . Par la suite, il démissionne de son poste d'évêque et est excommunié par le Pape. Les motions et rapports notammentfinanciers se multiplient tandis que l'Assemblée Constituante cesse ses travaux. Seulement, en 1792, la guerre apparaît comme inéluctable, l'assemblée législative veut donc envoyer une personne à Londres qui tenterait d'attirer les bonnes grâces des Anglais. Talleyrand est alors désigné pour accomplir cette tâche.
En Septembre 1792, la nouvelle assemblée devient la Convention, les difficultés...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Talleyrand
  • Europe de talleyrand
  • Rapport Talleyrand
  • Talleyrand , biographie
  • Commentaire talleyrand
  • Intro texte de Talleyrand
  • L'oeuvre européenne de talleyrand
  • Mémoires du prince de talleyrand-commentaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !