Taux de réussite et réputation

462 mots 2 pages
Cependant, dans le lycée parisien Henri 4, la réputation est très positive. Les élèves se donnent tout les moyens pour réussir, la plupart viennent de milieu aisée et ont un capital culturel important contrairement aux jeunes de banlieue. Ils sont beaucoup plus motivé et cherche à faire de longue études, le baccalauréat n’est donc qu’une étape en plus, il est plus considéré comme une formalité. Les élèves sont très bien préparés puisque les enseignants les invitent à réfléchir et à les former pour leurs études supérieures. D’ailleurs le résultat est flagrant, le taux de réussite des élèves admis est de baccalauréat 100% dans toutes les filières, aucun des élèves ne l’ont pas obtenu. L’étude porte cette fois sur trois années, 2007,2008 et 2009. On remarque que peu des élèves obtiennent leur bac sans mention comme 3,9% en littéraire en 2009 et 2,7% en filière scientifique. On voit également que contrairement à Olympe de Gouges, le nombre d’élèves qui obtiennent la mention très bien est très important puisqu’il est de 44,2% en 2009 dans la filière littéraire, 60,5% en économique et sociale et 41,2% en scientifique. Beaucoup obtiennent aussi une mention bien. Enfin, on peut dire que la réputation du lycée dépend également des politiques des lycées qui préparent les élèves au baccalauréat. Plus les élèves sont mieux préparés, moins ils sont stressés et plus ils réussissent ; les résultats sont donc davantage valorisant pour l’établissement. Aujourd’hui, selon le ministère de l’éducation national Trois indicateurs sont publiés pour juger des résultats d'un lycée. Ils sont établis à partir des résultats des élèves à la session 2008 du baccalauréat et des données liées au déroulement de leur scolarité : le taux de réussite au baccalauréat, le taux d’accès de seconde et de première au baccalauréat. Ce taux ne tient pas compte du nombre d’années nécessaire, la proportion de bacheliers parmi les sortants. qu'il a reçu de bons élèves, dotés de

en relation

  • Fiche de lecture (pestel, 5+1, swot)
    1045 mots | 5 pages
  • Les banlieues, problemes ?
    276 mots | 2 pages
  • Cas acadomia
    269 mots | 2 pages
  • La reconstruction économique et financière de l'europe après la première guerre mondiale
    2369 mots | 10 pages
  • Questionnaire marketing rh
    485 mots | 2 pages
  • Egalité des chance: dans quel mesure l’école assure t- elle l’égalité des chances en france depuis 1950 ?
    1401 mots | 6 pages
  • Etude stratégique
    7246 mots | 29 pages
  • Restaurant français
    1098 mots | 5 pages
  • L'école favorise-t-elle l'égalité des chances ?
    1341 mots | 6 pages
  • Performance economique
    11798 mots | 48 pages