Texte 2

371 mots 2 pages
Texte 2.
Montaigne, les Essais - 1595

Introduction
Il s’agit d’un essai intitulé « De l’amitié » tiré de son œuvre intégrale Les Essais publié en 1595
Montaigne est un essayiste (1533-1592)  Les Essais est son œuvre principal
Il fait partie du mouvement humaniste  mouvement de la Renaissance qui met l’homme au centre des préoccupations
A partir de sa propre expérience d’amitié avec La Boétie, Montaigne nous aide à réfléchir sur l’être de l’homme en général.
Quelle définition de l’amitié Montaigne nous transmet-il à travers son essai ?

Plan du texte / axes d’étude + procédés + ligne

I/ Sa propre conception de l’amitié :
A) L’amitié à une cause positive :
1. Montaigne considère l’amitié comme une force supérieur, ici cette force supérieur à une tonalité positive : « force inexplicable et fatale médiatrice de cette union »(L6-7)
2. Cette amitié est aussi signe d’émotion et de sentiments supérieurs à l’anormal et inexplicable « parce que c’était lui, parce que c’était moi. » (L5)

B) Distinction entre vraie et fausse amitié :
1. Pour Montaigne on peut distinguer deux types d’amitiés, il les distingue en rendant hommage à son ami Etienne de La Boétie.
2. La vraie, une amitié non explicable qui s’installe entre deux êtres. Métaphore de la couture (L4)
3. La fausse amitié est définie de façon générale (L1-2) comme une amitié par habitude « accointances et familiarités »

II/ Une défense de sa conception de l’amitié :
A) Convaincre et persuader le lecteur :
1. Montaigne arrive à nous convaincre par le biais de la raison ; grâce à une définition ordinaire de l’amitié en comparaison à la sienne (L1à5)
2. Récit de son amitié avec La Boétie (L6à20), présence de la 2ème personne du pluriel « nous »
3. Description méliorative et belle de l’amitié, «elles se mêlent et confondent […] la couture qui les as jointes » (L3-4)
4. Anaphore su mot « si » (L10) et du mot « ni » (L16) B) Les stratégies argumentatives :
1. Argumentation direct, l’auteur nous donne de

en relation

  • Texte n 2
    287 mots | 2 pages
  • Texte 2
    12782 mots | 52 pages
  • LA 2 Texte
    574 mots | 3 pages
  • La peste, texte 2
    1183 mots | 5 pages
  • Texte D Opinion 2
    3297 mots | 14 pages
  • Texte 2 Goriot
    775 mots | 4 pages
  • colline texte 2
    1062 mots | 5 pages
  • Chabert texte 2
    252 mots | 2 pages
  • texte philo 2
    881 mots | 4 pages
  • CE Romantisme Texte 2
    781 mots | 4 pages