texte de La Bruyère « Je ne parle point,ô hommes »

Pages: 4 (758 mots) Publié le: 12 août 2014
Vous commenterez le texte de La Bruyère depuis « Je ne parle point,ô hommes » jusqu’à la fin.

Texte : La Bruyère, « Des jugements »,Les Caractères,1688-1696
Petits hommes, hauts de sixpieds, tout au plus de sept, qui vous enfermez aux foires comme géants, et comme des pièces rares dont il faut acheter la vue, dès que vous allez jusques à huit pieds ; qui vous donnez sans pudeur de lahautesse et de l’éminence, qui est tout ce que l’on pourrait accorder à ces montagnes voisines du ciel et qui voient les nuages se former au-dessous d’elles ; espèce d’animaux glorieux et superbes,qui méprisez toute autre espèce, qui ne faites pas même comparaison avec l’éléphant et la baleine ; approchez, hommes, répondez un peu à Démocrite . Ne dites-vous pas en commun proverbe: des loupsravissants, des lions furieux, malicieux comme un singe? Et vous autres, qui êtes-vous ? J’entends corner sans cesse à mes oreilles: L’homme est un animal raisonnable. Qui vous a passé cette définition ?sont-ce les loups, les singes, et les lions, ou si vous vous l’êtes accordée à vous-mêmes ? C’est déjà une chose plaisante, que vous donniez aux animaux, vos confrères, ce qu’il ya de pire, pourprendre pour vous ce qu’il y a de meilleur. Laissez-les un peu se définir eux-mêmes, et vous verrez comme ils s’oublieront, et comme vous serez traités.
Je ne parle point, ô hommes, de vos légèretés, devos folies et de vos caprices, qui vous mettent au-dessous de la taupe et de la tortue, qui vont sagement leur petit train, et qui suivent sans varier l’instinct de leur nature ; mais écoutez-moi unmoment. Vous dites d’un tiercelet de faucon qui est fort léger, et qui fait une belle descente sur la perdrix: « Voilà un bon oiseau » ; et d’un lévrier qui prend un lièvre corps à corps : «C’est un bon lévrier. » Je consens aussi que vous disiez d’un homme qui court le sanglier, qui le met aux abois, qui l’atteint et qui le perce : « Voilà un brave homme. »Mais si vous voyez deux chiens...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • texte de la bruyère à partir de "je ne parle point
  • Texte de la bruyère
  • Commentaire du texte de la bruyère
  • Pastiche du texte « de la mode » de la bruyère .
  • De la cour, texte de la bruyere
  • Commentaire de texte, des jugements par la bruyère
  • Texte de La Bruyère, "Du Souverain ou de la République", Les Caractères
  • Quelle est la fonction de ce texte du point de vue de la dramaturgie ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !