Théorie de la connaissance

2099 mots 9 pages
La théorie de la connaissance, ou philosophie de la connaissance, parfois assimilée à l'épistémologie, est la partie de la philosophie qui étudie la nature, les origines, les contenus, les moyens et les limites de la connaissance, en particulier de la connaissance humaine. Une grande partie des travaux qui relèvent de cette discipline sont consacrés à l'analyse de la connaissance, c'est-à-dire à la détermination de ses conditions nécessaires et suffisantes. Il s'agit plus précisément d'établir quelles relations entretient la connaissance avec la croyance et la vérité, et quelles procédures de justification permettent de distinguer une simple croyance vraie (qui peut l'être par accident) d'une véritable connaissance.

Une partie de cet article porte sur la théorie analytique de la connaissance, discipline philosophique qui s'est pour l'essentiel développée dans le monde anglophone1. Le monde germanique, de par l'apport anglo-saxon a repris les résultats analytique pour les réunir dans une théorie globalisante. Le passage est très distinct de Locke, Berkeley, Hume à Kant pour l'analytique. Fichte opère le renversement avec sa "Doctrine de la science" imposant ainsi le départ d'une conception qui ne se veut pas seulement analytique mais unifiante. Ceci sera beaucoup développé par Schelling et Hegel.
Sommaire

1 Diversité des théories de la connaissance 1.1 Origine de la connaissance 2 Théorie classique de la connaissance 2.1 Croyance vraie justifiée 2.2 Le problème de Gettier et les analyses contemporaines de la connaissance 2.2.1 Réponses à Gettier 3 La théorie de la connaissance en France 4 Notes et références 5 Sources 6 Voir aussi 6.1 Articles connexes 6.2 Liens externes 6.3 Bibliographie

Diversité des théories de la connaissance

Les théories de la connaissance sont aussi nombreuses que les philosophes qui se sont penchés sur la question. On peut commencer

en relation

  • Reichenbach, théorie de la connaissance
    4518 mots | 19 pages
  • La théorie des ressources et des connaissances
    891 mots | 4 pages
  • Philosophie : Théorie de la connaissance
    974 mots | 4 pages
  • aristote:sa théorie de la connaissance
    1613 mots | 7 pages
  • Platon et la théorie de la connaissance
    1844 mots | 8 pages
  • La théorie des ressources et des connaissances
    525 mots | 3 pages
  • La théorie des ressources et des connaissances
    1004 mots | 5 pages
  • La théorie de la connaissance en bulgare
    13328 mots | 54 pages
  • Théorie de la connaissance chez spinoza
    1543 mots | 7 pages
  • Theorie de la connaissance chez john locke
    1530 mots | 7 pages