Théorie littéraire roland barthes

294 mots 2 pages
« Qu’est-ce qu’un texte, pour l’opinion courante? C’est la surface phénoménale de l’œuvre littéraire; c’est le tissu des mots engagés dans l’œuvre et agencés de façon à imposer un sens stable et autant que possible unique. En dépit du caractère partiel et modeste de la notion (ce n’est, après tout, qu’un objet, perceptible par le sens visuel), le texte participe à la gloire spirituelle de l’œuvre, dont il est le servant prosaïque mais nécessaire. Lié constitutivement à l’écriture (le texte, c’est ce qui est écrit), peut-être parce que le dessin même des lettres, bien qu’il reste linéaire, suggère plus que la parole, l’entrelacs d’un tissu (étymologiquement, «texte» veut dire «tissu») il est, dans l’œuvre, ce qui suscite la garantie de la chose écrite, dont il rassemble les fonctions de sauvegarde: d’une part, la stabilité, la permanence de l’inscription, destinée à corriger la fragilité et l’imprécision de la mémoire; et d’autre part la légalité de la lettre, trace irrécusable, indélébile, pense-t-on, du sens que l’auteur de l’œuvre y a intentionnellement déposé; le texte est une arme contre le temps, l’oubli, et contre les roueries de la parole, qui, si facilement, se reprend, s’altère, se renie. La notion de texte est donc liée historiquement à tout un monde d’institutions: droit, Église, littérature, enseignement; le texte est un objet moral: c’est l’écrit en tant qu’il participe au contrat social; il assujettit, exige qu’on l’observe et le respecte, mais en échange il marque le langage d’un attribut inestimable (qu’il ne possède pas par essence): la sécurité. » (Théorie du texte ; Roland

en relation

  • Roland barthes et ses grands travaux
    2215 mots | 9 pages
  • Littérature
    2923 mots | 12 pages
  • Intellect
    9129 mots | 37 pages
  • Théories de barthes
    900 mots | 4 pages
  • Roland barthes et racine
    626 mots | 3 pages
  • L'oeuvre littéraire et le lecteur
    4090 mots | 17 pages
  • GENETTE - analyse citation (hypokhâgne).
    1024 mots | 5 pages
  • La chambre claire
    2317 mots | 10 pages
  • Écrire la vie : montaigne, stendhal, proust
    11212 mots | 45 pages
  • Camus la peste
    8555 mots | 35 pages