theorie economique

3520 mots 15 pages
La valeur et répartition

 Pour les classiques :

Valeur :
Les Classiques n’ont pas lié la problématique de la valeur à celle de la répartition. Selon Adam Smith la division du travail est la base de la réalisation de la production, c’est la spécialisation de la production, l’homme va échanger tous ce qui excède sa production avec ce qu’il ne produit pas, à ce niveau les Classiques vont poser des questions : Pour quelle base on va faire l’échange ? Comment mesurer la valeur ?
Pour les Classiques, tout bien à deux valeurs :
+Valeur d’usage : c’est l’utilité d’un bien, c’est la condition de la valeur d’échange. Pour qu’un bien ait une valeur, il faut qu’il soit utile.
+Valeur d’échange : C’est la quantité du travail nécessaire à la production d’un bien.

Répartition : Au niveau de la répartition nous avons 3 classes sociales : Les capitalistes, les travailleurs et les propriétaires fonciers, qui vont se partager la richesse nationale entre elles et ils ne raisonnent pas en termes d’individus et en termes macroéconomiques, chaque classe va prendre une part : les capitalistes (profit), les travailleurs (salaire) et les propriétaires fonciers (rente).

 Pour Marx :

Valeur et répartition :

Au contraire, Marx a lié les 2 problématiques de valeur et répartition, ces 2 écoles adoptent la théorie de la valeur travail comme source de valeur, mais Marx va aller plus loin. La valeur chez les Classiques est déterminée par la quantité de travail nécessaire à la production, la même chose pour Marx mais la seule différence c’est que Marx parle du travail socialement nécessaire, c'est-à-dire le travail de l’ouvrier moyen, par exemple 1h d’ingénieur = 4h d’un ouvrier. (Force de travail=valeur d’utilité).
La différence entre la valeur créée et payée c’est la plus-value pour Marx, le salaire est le prix de la force de travail, Marx utiliser la valeur pour l’exploitation de la répartition.

 Pour les néoclassiques :

Valeur et répartition :

L’utilité

en relation

  • Theories economiques
    20680 mots | 83 pages
  • Théories économiques
    15652 mots | 63 pages
  • Théories économiques
    1666 mots | 7 pages
  • Theorie economique
    2862 mots | 12 pages
  • Théorie économique
    1236 mots | 5 pages
  • Les theories economiques
    29471 mots | 118 pages
  • Les théories économiques
    1655 mots | 7 pages
  • Théorie economique
    12160 mots | 49 pages
  • Theorie economique
    12069 mots | 49 pages
  • Théorie économique
    719 mots | 3 pages