Torrent anne hébert

861 mots 4 pages
Au XXe siècle, dans la province du Québec, la littérature française compta plusieurs nouveaux écrivains qui marqueront l’époque de la postmodernité. Anne Hébert (1916-2000) fut l’une de celle qui grâce à ses nouvelles à réussit à marquer plusieurs générations. « Le Torrent » (1963) fut l’un de ses plus grands succès et cette nouvelle raconte la vie d’un enfant dépossédé du monde qui est pénétré par le mal et vivant sous l’autorité de sa mère. Cette nouvelle, présentée dans un cadre réaliste, montre que « le mal appelle le mal ». Par la domination de sa mère, on constate alors qu’il est le fruit du mal.

L’emprise tyrannique de sa mère sur lui est distinguée par le pouvoir que celle-ci exerce sur lui ainsi que la façon dont le torrent le possède. En effet, la grande Claudine, la mère de François, a plusieurs valeurs telles que l’autorité qu’elle exerce sur son fils depuis sa naissance. Elle lui ordonne ses taches à accomplir puis décide de tout pour lui, il lui sert d’outil et est réprimandé pour presque tout. Claudine est imposante, violente puis use d’une telle méchanceté que son fils n’ose point la regarder dans les yeux ou encore moins la désobéir. « Je la devinais en pleine possession de son pouvoir. … Elle s’élevait au-dessus de tout, sûre de son triomphe final. » (p.35) Si confiante, cette femme détruit la vie de son fils, en partie en le rendant sourd. De plus, le cheval Perceval est un symbole de violence suscitée par Claudine. Elle ne réussit à le dompter et celui-ci résiste à son dressage. « Ce démon captif, en pleine puissance, m’éblouissait. » (p.36) François admirait Perceval pour sa ténacité et aimerait pouvoir tenir tête à cette incarnation du mal qui était sa mère. C’est pourquoi on dit que « le mal appelle le mal », car en semant le mal autour de soi on l’attire. Ensuite, François est posséder par le torrent. Le torrent est souvent situé dans la nouvelle et son champs lexical est beaucoup utilisé. On repère fréquemment sa description qui aide à

en relation

  • Le torrent anne hébert dissertations
    1421 mots | 6 pages
  • Le Torrent - Anne Hébert (Compte-Rendu)
    384 mots | 2 pages
  • Le torrent
    2498 mots | 10 pages
  • Kamouraska
    1566 mots | 7 pages
  • Les courants litteraires de bonheur d'occasion
    3011 mots | 13 pages
  • 154 hebert anne
    19049 mots | 77 pages
  • Transgressions sexuelles dans la poésie d'anne hébert
    3215 mots | 13 pages
  • Le torrent
    842 mots | 4 pages
  • Analyse fous de bassans
    1780 mots | 8 pages
  • Le motif du paradis perdu dans « volkswagen blues » et « le premier jardin »
    1057 mots | 5 pages