Totalitarisme

Pages: 5 (1169 mots) Publié le: 14 octobre 2012
La fin des totalitarismes.
La partie la plus novatrice
4/5h dont évaluation |- La dénazification de l'Allemagne et le procès de Nuremberg. Avec ses différentes formes :visite forcée des camps, nouveau crime et droit international (Crime contre l’humanité). Nuremberg et ses prolongements : Eichman, Barbie, TPI. Effet des débuts de la Guerre froide sur la dénazification. 8 millions de nazis enAllemagne, la plupart des cadres.
- La sortie progressive du totalitarisme en URSS : Khrouchtchev, la déstalinisation et ses limites ; Gorbatchev, de la Glasnost à la disparition de l'URSS.Une sortie plus longue. 1956 Déstalinisation et limites. | |

La fin des totalitatismes.

Deux modèles radicalement différents :
Le nazisme s’effondre brutalement, du fait de la défaite militaire, sousl’effet de facteurs externes. Une issue voisine pour le fascisme. Deux régimes discrédités par la défaite et le sort des populations allemandes et italiennes.
Le système soviétique sort renforcé de la Guerre, un prestige qui va lui permettre de développer une stratégie à l’échelle du monde. Une sortie progressive du système (de 1953, mort de Staline à 1991 : effondrement du communisme) sous l’effetd’initiatives internes.
Une présentation successive, mais bien garder en vue la comparaison.

1) La dénazification de l’Allemagne.
a. La chute du nazisme.
i. Le rôle de la défaite militaire.
ii. [pic]
iii. http://8maibxl.wordpress.com/category/uncategorized/
iv. Le suicide d’Hitler et capitulation de l’armée allemande. Le 8 mai 1945.v. En Avril Mai 1945, les troupes alliées libèrent les camps et mesurent l’ampleur de la barbarie nazie.






b. Une dénazification conduite par les alliés.
Voir carte p. 240 et documents pages 244-45
i. Une Allemagne occupée et administrée par les alliés.
ii. Une action « pédagogique »http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=liberation%20des%20camps&source=video&cd=1&sqi=2&ved=0CEMQtwIwAA&url=http%3A%2F%2Fwww.dailymotion.com%2Fvideo%2Fx4ixqv_la-liberation-des-camps-archives-us_news&ctbm=vid&ei=dVsxT5y_GImn8gPXxLiOBw&usg=AFQjCNFm5FpQyWR-CQnrvxP-TnVQ31hkPg&cad=rja


Le tribunal de Nuremberg : Un tribunal interallié (USA, RU, URSS France) de novembre 1945 à Octobre 1946. 24 hauts dignitairesnazis.
Les accusations : Complot, crime contre la paix, crime de Guerre, crimes contre l’humanité. Le dernier chef d’accusation est une nouveauté. Il est imprescriptible.
12 seront condamnés à mort (Goering), peines de prisons pour 9 (dont Rudolf Hess) et 3 acquittements.
De nombreux autres procès menés par les alliés dans leur zone respective :5000 condamnations dont 800 à la peine capitale et 486 exécutions. Voir carte p. 240 et tableau p. 245
Ce n’est qu’à l’issue de cette dénazification que l’Allemagne sera autorisée à s’administrer elle-même. Mais Guerre froide.


c. Les limites de la dénazification.
i. En mai 1945, le parti nazi compte 8 millions d’adhérents dont l’ensemble des responsablesdans tous les domaines.
ii. Ex à Bonn sur 112 médecins, 102 sont inscrits au parti nazi. A Cologne, 18 spécialistes du service des eaux sur 21. Il faut remettre le pays en route.
iii. Les débuts de a Guerre Froide change l’ordre des priorités. Dans chaque camp le peuple allemand devient un allié potentiel à gagner.
iv. En 1951, en Bavière 94% des juges sontd’anciens nazis. 1 fonctionnaire sur 3 du ministre des affaires étrangères. En Allemagne de l’est, d’anciens gestapistes se retrouvent à la Stasi, 10%des parlementaires communistes sont d’anciens nazis en 1960.
v. Le problème de l’Allemagne des années 60/70.


d. Les conséquences à moyen terme.
i. Les crimes contre l’humanité sont imprescriptibles :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • les totalitarisme
  • totalitarisme
  • Totalitarisme
  • Totalitarisme
  • Totalitarisme
  • totalitarisme
  • Les totalitarismes
  • Totalitarismes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !