Tragédie

2332 mots 10 pages
Les buts de la tragédie (vision diachronique) - Emilie

L'évolution des buts de la tragédie au cours du temps.

La tragédie connaît sa première définition dans La Poétique d'Aristote socle fondamental de la dramaturgie occidentale.Il définit le théâtre du point de vue philosophique alors que les théoriciens du 1è° siècle le définissent en dramaturges, d'un point de vue pratique.

Aristote définit et distingue tout d'abord trois genres théâtraux qui sont la comédie, la tragédie et l'épopée dans son deuxième chapitre. La tragédie ainsi que l'épopée se distinguent de la comédie par la mise en scène de personnages nobles.

Aristote se consacre majoritairement à définir et expliquer la tragédie qu'il qualifie dans le sixième chapitre de La Poétique de "Représentation d'une action noble, menée jusqu'à son terme et ayant une certaine étendue dans un langage relevé d'assaisonnements variés...en représentant la terreur et la pitié, elle opère une purgation des émotions de ce genre".

A travers les expressions:
"menée jusqu'à son terme" Aristote entend que la tragédie présente automatiquement un dénouement. Ce dénouement est le plus souvent une catastrophe; il est tragique, violent. La tragédie referme des conflits qui trouvent une fin ( clôture du drame); elle opère souvent un renversement du bonheur vers le malheur.
"ayant une certaine étendue": il faut savoir que l'unité de temps est très peu définie chez Aristote qui utilise exclusivement le terme "étendue" qui permet de distinguer l'épopée (étendue vaste) et le théâtre (étendue limitée). La tragédie, c'est le temps qu'il faut au bonheur pour devenir du malheur. Il parlera ensuite d'une révolution du soleil. .
"dans un langage relevé d'assaisonnements variés": beaucoup de réflexions sur le langage, notamment sur la métaphore, ont été reprises par Paul Ricoeur.
"en représentant la terreur et le pitié, elle opère une épuration de ces émotions". La dernière partie de la définition pose le problème de la

en relation

  • La tragédie
    1673 mots | 7 pages
  • Tragédie
    980 mots | 4 pages
  • La tragédie
    504 mots | 3 pages
  • La tragédie
    693 mots | 3 pages
  • La tragédie
    317 mots | 2 pages
  • La tragédie
    715 mots | 3 pages
  • La tragédie
    377 mots | 2 pages
  • La tragédie
    333 mots | 2 pages
  • La tragedie
    403 mots | 2 pages
  • la tragédie
    420 mots | 2 pages