Traite de versailles

3451 mots 14 pages
Les réparationsLe paiement de réparations représentait une lourde charge pour la République de Weimar. En proie à de graves difficultés financières, elle se révèle vite incapable d'y faire face. Les alliés demandent alors des livraisons en nature. Face aux retards de livraison allemands, la France et la Belgique envahissent la Ruhr en 1923, ce qui aggrave encore la déstabilisation économique de l'Allemagne. Toutefois, les difficultés ne sont pas réglées.

Sous la direction américaine, le plan Dawes est alors élaboré. Il facilite les conditions de remboursement pour l'Allemagne. Toutefois, la charge apparaît encore trop lourde ce qui conduit à l'élaboration d'un nouveau plan, le plan Young, en 1929. Les dettes allemandes sont diminuées et rééchelonnées de manière considérable. En Allemagne, les réparations font tout au long de la période l'objet de vives contestations politiques, et alimentent un vif ressentiment. En 1929, une pétition aboutit, contre l'avis du gouvernement, à soumettre à référendum une proposition de loi qui annule le paiement de dettes. Cependant, la participation au référendum fut très faible et la loi fut rejetée à près de 95%.

Selon les termes du plan Young, le paiement des réparations devait s'échelonner jusqu'à 1988, mais avec la Grande Dépression, les versements furent interrompus (moratoire Hoover en 1931). En 1933, les nazis arrivent au pouvoir en Allemagne, ils rejettent toute idée de paiement des réparations. Les paiements sont définitivement arrêtés tandis que l'annexion de l'empire colonial allemand sera maintenu jusqu'à l'accession à l'indépendance des peuples africains concernés au début des années 1960, à l'exception de la Namibie qui n'accèdera à l'indépendance qu'en 1990.

L'Allemagne a trainé sa dette jusqu'au 3 octobre 2010, date à laquelle elle a soldé définitivement sa dette héritée de la Première Guerre mondiale, près d'un siècle après son début[2].

[modifier] L'original du traitéL'original du traité a disparu en

en relation

  • Le traité de versailles
    2807 mots | 12 pages
  • Traite de versailles
    1915 mots | 8 pages
  • Le traité de versailles
    427 mots | 2 pages
  • Le traite de versailles
    1708 mots | 7 pages
  • Le traité de versailles
    1338 mots | 6 pages
  • Traité de versailles
    844 mots | 4 pages
  • Le traité de Versailles
    433 mots | 2 pages
  • Traite de versailles
    577 mots | 3 pages
  • Le traité de versailles
    412 mots | 2 pages
  • Le traité de versailles
    1227 mots | 5 pages