Tubuai

Pages: 5 (1250 mots) Publié le: 22 mars 2012
TETUAEARO
Heiarii
1°STG Com 1

Tubuai en général |

Année 2011/2012
1
Sommaire

I. Introduction

1) Présentation du sujet

2) Problématique

3) Annonce du plan

II. Développement

1) Présentation général de Tubuai

2) Tous ce qui fait soncharme

III. Conclusion

1) Un petit résumé de Tubuai

2) Réponse à la problématique

3) Mon avis personnel

2

I. Introduction

Le sujet que nous avons retenu, est la présentation de notre île natale « Tubuai ». Elle constitue l’archipel des australes, avec cinq autres îles (Maria qui est inhabitée, Rimatara, Rurutu, Raivavae et Rapa la pluséloigné, et surtout, la plus préserver, car elle n’est accessible que par bateau).Tubuai est connue à travers la Polynésie française, grâce à l’artisanat (panier, chapeau, …), la pêche (bénitier, poisson, crustacé, …), la culture de lys de couleur varié, et surtout, ce qui fait sa renommé c’est l’agriculture (pomme de terre, carotte, brocolis, choux fleures,…).Le lychee aussi fait la réputation denotre île, comme vous pourrai le constater en grande surfaces dans la période de Novembre à Février .

Mais Tubuai demeurera-t-elle un paradis indéfiniment ?

Dans un premier temps, nous commencerons par une présentation générale de notre île. Puis, dans une deuxième et ultime partie nous verrons tous ce qui fait son charme.


3

II. Développement

TUBUAI, à 670km au sud de Tahiti, est une île classique d’une superficie de 45 km2. Elle est le centre économique et administratif des îles Australes. C’est la plus peuplée et la plus vaste de l’archipel, environ 2216 habitants selon le recensement de 2011, répartie dans trois communes (Mataura, Taahuaia et Mahu) et trois districts (Haramea, Huahine c’est la route traversière et Tamatoa).
Située sur letropique du Capricorne, Tubuaï qui signifie en tahitien « caillou tombé du ciel », offre un mélange agréable de climat tropical et tempéré. Mataura, le chef-lieu, situé à 4 km de l'aéroport, regroupe les principales infrastructures de l’île : la poste, la mairie, la CPS, les banques, la gendarmerie, la pharmacie, l’hôpital, les salons de beauté, les écoles et quelques commerces… Au cœur de l’île, sesdeux chaines volcaniques se découpent dans un ciel laiteux caractéristique de la région australe, avec Taitaa (422 m) son point culminant.
La plaine côtière suffisamment large de l’île en fait un grand centre de productions vivrières et horticoles, alimentant les marchés de Tahiti, en moyenne pour cette année nous avons exporté environ 40 tonnes de pomme de terre, 300 tonnes de carotte, 1,8tonne de choux-fleurs, 322 kg de brocolis, comme vous pouvez le constater, la production phare de notre île, qui est la pomme de terre a diminué, car il y a une dizaine d’années de cela, nous exportions environ 1200 tonnes.
Ce qu’il faut savoir, c’est que Tubuai avait une langue, le «re’o  tuta’e auri » qui a péri au fil des années. De nos jour, seul quelques personnes, principalement les sages del’île, et quelques jeunes la parle, mais pas couramment. (Il faut dire, que notre langue n’est pas comme les autres, car autrefois, elle servait de dialecte codé que seuls les habitants connaissaient, pour ne pas que les missionnaires les comprennent.)
Réunies en associations d'artisanes, les femmes tressent fibres de pandanus et de cocotier pour façonner chapeaux, paniers, nattes, et autresvanneries fines. Elles cousent des "tifaifai"  couvertures en patchwork polynésien (c’est un ouvrage constitué d’un assemblage de morceau de tissu de couleur et de forme différente), aux beaux motifs stylisés et colorés, très appréciés dans les centres locaux, mais aussi sur le marché de Papeete.

4
Maintenant, je vais vous faire découvrir tous ce qui fait son charme....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !