Une conscience collective: une mémoire commune

Pages: 10 (2297 mots) Publié le: 5 mai 2010
Une Conscience Collective: une mémoire commune

«  La conscience est la raison pratique représentant à l'homme son devoir. »
Ainsi, Emmanuel KANT présente t-il dans La Métaphysique des mœurs sa définition de la conscience.
La conscience, est la capacité qu'à l'homme de se réfléchir. Il s'agit donc de la mesure de la raison, d'une capacité de porter des jugements, de déterminer le Bien et leMal, de comparer ce qui est et ce qui doit être. La conscience renvoie donc aux notions de valeur, de morale et d'éthique. Elle dicte les actes et devoirs renvoyant l'homme à ses remords ou aux satisfactions de ses actes passés.
Dès lors, l'idée de conscience collective s'inscrit dans l'acceptation d'une croyance selon laquelle un peuple, une nation est collectivement guidé par des principescommuns. Et que cette fusion d'individus en vertu de l'adage populaire se doit « d'agir en son âme et conscience ». Cette idée énoncée par le sociologue Émile DURKHEIM au XIXe siècle a été reprise par Gustave LEBON qui dans son œuvre La psychologie des foules énonce l'hypothèse que le rassemblement d'un peuple donne naissance à «  une âme collective ». Ainsi, le peuple est il guidé par unemobilisation commune de préceptes inhérents à son existence même.
Transposée la notion de conscience de la sphère personnelle et individuelle à la sphère commune et conjointe, incite à s'interroger sur l'idée même d'idéologie nationale.
Par suite, dans quelle mesure la construction d'une Histoire Nationale permet elle l'émergence d'une conscience collective? La mémoire commune constitue t-elle un élémentde construction d'une appartenance nationale ou un fardeau composite des erreurs du passé, générateur de rancunes et de dérégulation sociale?
Ainsi, l'impact de l'histoire permet l'émergence et l'existence d'une conscience collective (I). Mais, une instrumentalisation du passé par le politique peut engendrer une fracture dans le corps social (II).

** *

L'impact de l'histoire permet l'existence et l'émergence d'une conscience collective à travers la naissance de la solidarité nationale

La Nation se crée, parce qu'elle partage une histoire commune qui se traduit par un véritable devoir de mémoire. Et, elle perdure en dépit, du poids des erreurs passés qui pèse sur lesgénérations futures.

La Nation est le témoin du partage d'une histoire commune qui se caractérise par un nécessaire devoir de mémoire

La Nation est la somme d'un vécu passé. La symbolique du passé connait encore une raisonnance contemporaine. Les commémorations refont vivre l'espace d'une journée les héros ou les erreurs du passé. Ainsi, le 14 juillet ou le 11 novembre sont deux datesimprégnées d'une symbolique forte qui transcende même les frontières. En effet, parler de la France pour de nombreux pays du monde c'est parler de la Révolution Française. Cet événement est aujourd'hui encore symbole d'espoir et l'emblème de la volonté populaire pour de nombreux peuples.
Le passé permet la construction d'une idée nationale, exigence fondamentale du sentiment d'appartenance à la Nation. Unsondage récent demandant aux français de citer un événement nationale représentatif de l'identité nationale française, révèle que les trois évènements les plus cités sont: la prise de la bastille le 14 juillet 1789, l'appel à la résistance du Général de Gaulle le 18 juin 1940 et la consécration de champion du monde de l'équipe de France de football le 12 juillet 1998.
La conscience collectiveserait à la fois le reflet et l'instrument d'une identité commune à une nation. Les notions de conscience et d'identité communes sont ainsi intrinsèquement liées. Revendiquer l'appartenance à une nation c'est accepter et revendiquer ses valeurs, ses croyances et ses principes. Ainsi, défier les règles établies inhérentes à la Nation c'est aller à son encontre. La loi est en ce sens, l'emblème...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Conscience collective
  • la mémoire collective
  • La mémoire collective
  • Mémoire collective
  • En quel sens peut-on parler de conscience collective ?
  • Les dérives de la mémoire collective, plan détaillé
  • Est on fondé a affirmer l'existence d'une conscience collective
  • Halbwachs m, mémoire collective et mémoire historique, chapitre ii, extrait.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !