Une maniere de voir les choses

Pages: 13 (3210 mots) Publié le: 6 décembre 2012
U. L.P.- Faculté de Médecine Strasbourg - DCEM1 2004/ 2005 - Module 12B - Appareil Loco-Moteur

LE TRAITEMENT DES BRULURES

Professeur Astrid WILK Service de Stomatologie, Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirurgie Plastique Reconstructrice H.U.S. – HOPITAL CIVIL

PRE-REQUIS Bases histologiques de la peau (épiderme – derme) Le choc hypovolémique La greffe de peau mince

2

LE TRAITEMENTDES BRÛLURES
Professeur Astrid WILK

La brûlure est une agression thermique du revêtement cutané. Elle affecte 150.000 personnes par an en France dont 6 à 7.000 de façon grave. La gravité d'une brûlure est essentiellement liée : - à l'étendue de la surface corporelle brûlée ≥ à 15 %, - à la profondeur. Seules sont graves les brûlures profondes c'est à dire qui ne cicatriseront pas spontanément en21 jours, - au terrain, les âges extrêmes et les problèmes métaboliques sont des facteurs aggravants, - aux lésions associées quand elles existent (intoxication au CO, brûlures respiratoires).

I. LES FACTEURS DE GRAVITES. 1) La surface brûlée Chez l'adulte elle se calcule grossièrement à l'aide de deux échelles : a) La règle des 9 de Wallace La tête + le cou représentent 9 % de la s.corporelleChaque membre supérieur représente 9% " " Chaque face du thorax représente 2x9% " " " Chaque membre inférieur représente 2x9% " " " Les organes génitaux externes 1% Total 100 %

"

b) La surface de la paume de la main Elle représente approximativement 1 % de la surface corporelle. Exemple : la face dorsale des deux mains + doigts brûlés représente 3 %. Les deux faces d'une main représentent 3% La gravité immédiate d'une brûlure est liée à ses répercussions métaboliques en particulier au risque de choc hypovolémique qui est susceptible de survenir dès 15 % de surface corporelle brûlée profondément (10 % le nourrisson, 5-10 % le vieillard).

2) La profondeur de l'atteinte a) Rappel anatomique La peau comporte un épiderme avasculaire de 1/10e de mm d'épaisseur. La couche basale donneensuite les cellules épithéliales qui migrent progressivement vers la surface cutanée en se chargeant de kératine et en desquamant finalement (le cycle complet est de 45 jours).

3

Le derme sous-jacent est un tissu extrêmement solide fait d'une trame ajourée en collagène avec des fibrilles élastiques et de nombreux vaisseaux de faible pression de perfusion. Son épaisseur varie de 1/10e de mmà plusieurs mm (dos) à l'état frais hydraté. C'est le cuir de l'organisme, et desséché, il forme une croûte noire et dure (escarre). Les annexes cutanées y sont également contenues (follicules pilaires et glandes sudoripares) et sont tapissées d'épiderme, offrant ainsi une possibilité d'épidermisation (lente) en cas d'atteinte de la couche basale. L'hypoderme est une couche graisseuse malvascularisée d'épaisseur variable. Il joue deux rôles importants : c'est un isolant thermique naturel et un répartisseur des pressions qui s'exercent sur la peau. b) La profondeur des brûlures. • Une brûlure superficielle ou brûlure du 1er degré est une brûlure qui affecte seulement les couches superficielles de l'épiderme. La couche basale est intacte et la brûlure se présente comme une rougeurpersistante (érythème) témoin de l'hypervascularisation sous-jacente du derme. La cicatrisation s'effectue en 8 jours maximum par desquamation accélérée (coup de soleil). • Une brûlure profonde du 3e degré est une brûlure de toute l'épaisseur dermique. Le réseau vasculaire est coagulé. Il y a mort tissulaire qui se traduit par un aspect blanc ou noir plus ou moins cartonné suivant le degré dedéshydratation du derme. Les poils et vibrisses sont brûlés. On voit souvent le réseau vasculaire coagulé par transparence. Au toucher l'anesthésie de la zone brûlée est complète. Aucune cicatrisation épidermique n'est possible sauf à partir des berges saines souvent très éloignées. Au-delà du derme, l'atteinte graisseuse puis musculaire constitue le 4e degré ou carbonisation. • Les brûlures du 2e degré...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Peut-on voir les choses telles qu’elles sont ?
  • Peut-on voir les choses telles qu'elles sont?
  • Peut-on voir les choses telles qu'elles sont ?
  • Les halles savoyardes
  • Le droit de propriété est-il le droit de jouir et de disposer des choses de la manière la plus absolue ?
  • Le droit de propriété désigne-t-il le droit de jouir et de disposer des choses de la manière la plus absolue ?
  • Maniere
  • Les choses

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !