une medecine inhospitaliere

Pages: 6 (1287 mots) Publié le: 8 septembre 2014
Fiche de lecture
Jaffré (Y) & Olivier De Sardan(J.P) (dir.), 2003, Une médecine inhospitalière. Les difficiles relations entre soignants et soignés dans cinq capitales d’Afrique de l’Ouest, Paris, Karthala, 464 p.
Pourquoi et comment de telles enquêtes sur un tel sujet ?
Les statistiques témoignent que les multiples reformes des systèmes de soins ouest africains n’arrivent pas à bout desproblèmes sanitaires des populations. Des études incriminent de plus en plus, la qualité de l’offre et l’attitude des prestataires plutôt que l’incapacité financière des usagers à fréquenter les structures.
La présente s’inscrit dans cette perspective, après celle effectuée en 1993 sur les entités nosologiques populaires, elle s’intéresse aux défaillances internes des structures de base et seseffets sur les consultations avec une approche qualitative.
Dossier : le centre de santé communautaire / Un diagnostic socio-anthropologique : des centres de santé malades…
Le centre de santé communautaire de Sagbé à Abidjan, et d’autres à Bamako, Conakry, Dakar et Niamey ont été investigués. Malgré la diversité des types de centre et de l’architecture politico historique de l’espace d’étude, lesdéfaillances repérées dans les structures y sont quasi identiques. Celles-ci se situent à trois niveaux : les conduites des soignants, les tares des structures et les contraintes relevant des pouvoirs publics.
Les conduites des soignants tournent autour :
- des difficultés psycho sociales (absence de courtoisie, atteinte à l’intégrité morale et physique, ambiance tendue des structures, noncollaboration avec les patients, clientélisme),
- de la recherche de gains personnels (gratification, fraudes de comptabilité, trafics de matériels de médicaments et de dossiers médicaux, activités parallèles).
- de «la conscience professionnelle» techniquement parlant (banalisation des soins, l’indisponibilité au poste, diagnostic et prescriptions expéditifs).
Les tares des structures s’expliquent parun fort taux d’agents non officiels, par une inappropriation des structures managériales jouant sur la collaboration interne, par l’inefficacité des comités sanitaires, par l’impunité, par l’occupation anarchique des espaces par les agents, par l’exclusion des pauvres.
Les contraintes relevant des pouvoirs publics font référence à la déliquescence des Etats (fraudes, récession) à l’attitude desbailleurs (l’appui extérieur favorise les malversations) et à l’inefficacité des groupes de pression(les associations de santé communautaire et les associations de malade sont incapables).
Les défaillances évoquées ici s’expliquent à travers sept logiques :
1 – l’irrespect des normes officielles d’organisation du travail (attitude des uns à empiéter les compétences des autres)
2 – la polysémieprofessionnelle et spatiale (réduction de l’espace par l’exercice d’activités parallèles)
3 – l’«informalisation» de la profession (recrutement et exercice illégaux)
4 – les divers types de contre-pouvoirs (conspirations contre la hiérarchie, influence de forces extérieures)
5 – une déontologie de voisinage (influence du social sur la structure managériale du service)
6 – une pluralitémédicale (usage de produits en officine, dans la rue et chez le traditherapeute, sur indication ou non d’un spécialiste qualifié ou non)
7- un « service pour tous » à édifier (les défaillances trouvent leurs solutions dans un dialogue entre soignants eux même et entre ceux-ci et les autres acteurs sur le « réel » des services)
Un environnement inhospitalier
Dans l’espace d’étude, les structures sontsous fréquentées à cause de la mauvaise réception des clients et de la nature de l’offre. L’hostilité se manifeste par : l’absence d’orientation, le clientélisme dans l’attente, la banalisation de la pratique médicale, la promiscuité spatiale etc.
Pauvreté et maladie
L’essor démographique des pays, couplé au flux rural, dans une économie faible, crée des bidonvilles.
D’où l’accroissement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Une médecine inhospitalière
  • médecine
  • Médecine
  • Medecine
  • medecine
  • Médecine
  • Medecine
  • médecine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !