Ville etrusque

401 mots 2 pages
L'histoire militaire étrusque, comme celles des cultures contemporaines de Grèce et de Rome antique, obéit à une tradition importante : en plus de marquer le rang et la puissance de certains individus dans la culture étrusque, la guerre était une aubaine économique considérable à leur civilisation. Comme de nombreuses sociétés antiques, les Étrusques ont mené des campagnes durant les mois d'été. Les raids dans les régions voisines, en essayant de gagner du terrain et la lutte contre les pilleurs étaient considérés comme un moyen d'acquérir de précieuses ressources comme la terre, des biens de prestige et des esclaves.

Le Siège de Rome par l'armée étrusque contre l'armée romaine
L'histoire écrite de la période étrusque militaire est fragmentaire.
Dans un premier temps, la guerre revêtait un caractère interne couvrant les querelles territoriales entre Étrusques, règlements de comptes privés et razzias en tous genres.
Au cours du viie siècle av. J.-C. l'urbanisation et l'apparition de cités provoquent de profonds changements économiques, sociaux et politiques. L'armée aussi évolue avec l'apparition des hoplites et l'apparition de la tactique du combat en phalange.
L'image militaire dominante est celle d'aristocrates combattant à cheval et menant leurs troupes, mais il est généralement admis que les Étrusques rivalisèrent avec les premiers Romains pour le contrôle de la péninsule centrale italienne pendant près de deux siècles (de 700 à 500 av. J.-C.) avant de devenir l'une des premières cultures à succomber à l'expansion romaine.
Dans la Bataille de Cumes (474 av. J.-C.), les Étrusques et leurs alliés ont été défaits dans les eaux au large de Cumes par les marines combinées de Cumes et de Syracuse. Cette défaite a réussi à bloquer l'extension vers le sud de l'influence étrusque et a marqué le début de la perte de territoires dans le sud de l'Italie. Durant les guerres romano-étrusques, les auteurs romains racontent la prise de la ville de Véies. Selon eux,

en relation

  • Histoire des etrusques
    8342 mots | 34 pages
  • Histoire antique - la royauté romaine
    2284 mots | 10 pages
  • CM Proto Etrusques
    979 mots | 4 pages
  • Commentaire le viol de lucrèce
    2916 mots | 12 pages
  • ocument de révision pour la Rome antique
    3399 mots | 14 pages
  • Les estrusques
    4334 mots | 18 pages
  • CM Proto Etrusques
    979 mots | 4 pages
  • Rome imperial
    1200 mots | 5 pages
  • Enée, héros troyen
    1523 mots | 7 pages
  • expo
    278 mots | 2 pages