Vivre et mourrir en Europe

Pages: 8 (1952 mots) Publié le: 6 janvier 2015

VIVRE ET MOURIR EN EUROPE





Entre 1850 et 1960 la population européenne a doublé.



I. Une croissance démographique sans précédent :

A. La transition démographique :

La transition démographique est le passage entre un régime démographique traditionnel (natalité forte mais mortalité élevée, donc accroissement naturel faible) et un régime démographique moderne. Dans lapremière phase de la transition démographique, la mortalité baisse, la natalité reste forte et l'accroissement naturel augmente beaucoup. Dans la seconde phase, la natalité baisse mais pas aussi vite que la mortalité, l'accroissement naturel reste important même s'il diminue. Dans une phase de transition démographique, une population augmente fortement.























LaFrance est le premier pays à connaître ce phénomène (dès la seconde moitiè du XVIIIème siècle) puis c’est autour de l’Europe de l’Ouest et enfin du reste de l’Europe.. L'Europe est pionnière en matière de transition démographique dans le monde et sa part dans la population globale ne sera jamais aussi forte qu'en 1900 (26 %).



B. Une natalité en baisse :

Dans un premier temps la natalitése maintient voire augmente (dans la mesure où de plus en plus de personnes en âge de procréer augmente !). Au début de l’industrialisation on peut observer une intensification du travail des enfants (embauche de plus en plus jeune cad dès 5 ou 6 ans). L’économie contribue donc à l’augmentation de la natalité. Cependant à partir de la moitiè du XIXème siècle (pour la FR) l’adoption de politiquescolaire, la condamnation morale du travail des enfants amènent progressivement une baisse de la fécondité. De source de revenus, l’enfant est devenu une charge.

Cette évolution globale connaît des moments d’effondrement liés aux évènements : les guerres provoquent des reculs dans les pyramides des âges. Ces reculs portent le nom de classes creuses. Les explications sont aussi nombreuses quelégitimes : absence des hommes dans le foyer conjugal, multiplication des décès, hésitation face à un avenir incertain, difficulté de parer aux nécessités quotidiennes.

A l’inverse, après les conflits (cela concerne surtout l’après Seconde guerre mondiale) les pays connaissent un véritable « pic de natalité » : le baby-boom. Cette « exception démographique » (selon Martine Fournier) donnenaissance à une génération pour s’éteindre à l’aube de la crise économique. Le taux de fécondité se stabilise alors à celui du renouvellement des générations.


C. Recul de la mortalité :

Dans un premier temps, la baisse la plus importante vient de la mortalité infantile. Jusqu’au XIXème siècle, environ 1 enfant sur 2 n’arrivait pas à l’âge adulte. La principale raison est l’enrichissement du régimealimentaire et donc le recul des carences (les spécialistes ont constaté qu’au cours du XIXème siècle les français ont gagné 4 à 5 cm tandis que les néerlandais en ont gagné jusqu’à 9 !!!).

A partir de la seconde moitié du XIXème siècle les progrès de la médecine et de l’hygiène deviennent décisifs. L’apparition de la médecine préventive entraîne un dév de l’hygiène (création d’école de sagesfemmes dès le XVIIIème siècle). La révolution pastorienne intervient dans les années 1860. Début XXème, la plupart des maladies infectieuses et épidémiques sont maitrisées (variole, choléra, dysenterie).

Bien entendu, les guerres engendrent des « pics » incontrôlables. Or l’Europe est violemment frappée par deux conflits majeurs dans la deuxième partie de la période étudiée (soit environ entre63 et 66 millions de morts !)



II. Une croissance économique fluctuante :


A. Début de la mondialisation :

Facilité par une période de paix entre pays européens : en effet de la chute de NI à la Première Guerre Mondiale (de 1815 à 1914) pas de conflits importants. Parallèlement développement des Empires coloniaux.
1840/50 : concentration des entreprises. La petite entreprise a...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Vivre ou mourrir
  • vivre et mourir en Europe
  • vivre et mourir en europe
  • Vivre et mourir en Europe 2015
  • Vivre et mourir en europe de 1850 au 20 eme siècle : bac histoire sti2d
  • Plus grand monde en europe n'est prêt à mourrir pour la revolution, pour la patrie ou pour dieu
  • Qu'est ce que mourrir
  • MOURRIR POUR RENAITRE

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !