Vocabulaire étude stylistique

Pages: 12 (2989 mots) Publié le: 10 octobre 2012
Allégorie | Figure d’une abstraction (comme l’Amour, la Mort) par une image, un tableau, souvent par un être-vivant. Fontanier, dans » les figures du discours », nous donne aussi la définition suivante : « Proposition à double sens par laquelle on présente une pensée sous l’image d’une autre pensée, propre à la rendre plus sensible et plus frappante que si elle était présentée directement ».| Ex : Victor Hugo dans les « Contemplations », livre Iv, « Mors », nous donne l’image d’une faucheuse qui représente la Mort. |
Allitération | Répétition de sons identiques (terme réservé aux répétitions de consonnes). | Ex : « Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? « (Racine, Andromaque, V, 5 |
Anaphore | Procédé qui consiste à commencer par le mêmemot les divers membres d’une phrase. | Ex : dans Horace de Corneille (acte IV, scène VI) : «  Rome, l’unique objet de mon ressentiment ! Rome, à qui vient ton bras d’immoler mon amant ! / Rome, qui t’a vu naître, et que ton cœur adore ! / Rome enfin que je hais parce qu’elle t’honore ! » |
Antonomase | Figure par laquelle on remplace un nom commun par un nom propre et vice versa.| Ex : « C’est un Harpagnon celui là ! »  pour désigner quelqu’un d’avare. C’est aussi le cas lorsqu’on remplace un nom par une périphrase « C’est la capitale de la France » pour désigner Paris. |
Antiphrase | Procédé qui consiste à exprimer une idée par son contraire. L’ironie repose souvent sur l’antiphrase. | Ex : « Tes résultats au bac sont vraiment extraordinaires ! » dans lesens de « Tes résultats au bac sont catastrophiques ! » |
Antithèse | Procédé qui consiste à rapprocher deux pensées, deux expressions, deux mots opposés pour mieux faire ressortir le contraste. | Ex : dans Ruy Blais de Victor Hugo (acte II, scène II) : « Un homme est là / qui vous aime, perdu dans la nuit qui le voile ; qui souffre ver de terre amoureux d’une étoile ». |Asyndète | Suppression des particules de coordination dans l’ordre grammatical ou sémantique. | Ex : dans Les Caractères  de la Bruyère : « Ménalque se jette hors de la portière, traverse la cour, monte l’escalier, parcourt l’antichambre, la chambre, le cabinet ; tout lui est familier, rien ne lui est nouveau…» |
Alexandrin | Vers de douze syllabes (dodécasyllabe). Ceterme vient d’un poème en vers de douze syllabes qui a pour titre le « Roman d’Alexandre » (XIIème siècle). L’alexandrin classique se partage en deux hémistiches (moitié d’un vers) de six syllabes séparés par une césure (coupe placée dans un vers de deux groupes rythmiques). | Ex : Baudelaire, Les Fleurs du Mal, « Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle ». |
Anacoluthe |Figure de construction qui consiste en une rupture de la cohésion syntaxique. Cette rupture dans la construction de la phrase provoque généralement un effet de surprise. | Ex : Racine, Athalie : « Vous voulez que ce Dieu vous comble de bienfaits. Et ne l’aimez jamais ? ». |
Aparté | Au théâtre, un aparté est un discours qu’un protagoniste se tient à lui-même de manière à le faireentendre au seul spectateur où à l’un des personnages présents sur scène. | Ex : Beaumarchais, le Barbier de Séville: BARTHOLO (à part) : C’est quelque fripon. (Haut). Eh non, monsieur le mystérieux ! Parlez sans vous troubler, si vous pouvez. LE COMTE (à part) : Maudit vieillard ! (haut). Don Bazile m’avait chargé de vous apprendre… |
Anadiplose | Reprise du dernier mot d’une phrase,d’un vers où d’une proposition au début de la phrase qui suit. | Ex : Claudel, Le Soulier de Satin, « Le néant a produit le vide, le vide a produit le creux, le creux a produit le souffle, le souffle a produit le soufflet et le soufflet a produit le soufflé ». |
Accumulation | On utilise toute une série de mots de même nature grammaticale (des noms, des verbes, des adjectifs), en les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Étude stylistique jules renard
  • Musset etude stylistique khagne dialogue rosette perdican
  • La stylistique
  • la stylistique
  • La stylistique.
  • Etude linguistique et stylistique dans le chapitre 25 de "Vie de Henry Brulard" de Stendhal
  • Stylistique
  • STYLISTIQUE

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !