Voltaire

502 mots 3 pages
François-Marie Arouet dit Voltaire est un écrivain et philosophe français qui a marqué le XVIIIème siècle en tant que figure emblématique des philosophes des lumières. En 1765 il publie « De l’horrible danger de la lecture » texte argumentatif ou il critique de façon ironique l’abus de pouvoir mais fait également l’éloge des lumières en raisonnant et trouver des idées sur l’interdiction de l’imprimerie. Ce texte philosophique se découvre être finalement un pamphlet. Il relate l’histoire d’un mouphti nommé Joussouf Chéribi qui évoque les différentes raisons de la condamnation de l’imprimerie. On peut donc se demander comment Voltaire à travers le personnage de Joussouf Chéribi va-t-il critiquer la société qui l’entoure. Dans un premier temps nous nous intéresserons à la forme et à la construction de ce texte. Et dans un second temps nous analyserons l’intérêt qu’il porte aux philosophes des Lumières.
a) Structure :
Voltaire détourne le model de l’édit d’interdiction, ce sont des textes officiels émit par le pouvoir religieux. Il y a dans ce texte une structure en 3 étapes, d’abord une entré en matière l’auteur de cette interdiction, Joussouf-Chéribi parle à la 3ème personne du pluriel, il veut montrer sa supériorité. On remarque beaucoup d’ironie de sa part avec plusieurs exagérations, décision d’interdire l’imprimerie, allusion à la France, l’utilisation du prophète Mahomet, on a ici une succession de paragraphe numéroté de 1 à 6, on a les 6 motifs d’interdiction, les risques éventuels avec l’utilisation du conditionnel. Ce texte se termine sur une menace.
b) La Caricature :
Dans le dernier paragraphe montre une caricature et de nombreuses références à l’Orient « sublime porte », « Mouphti », « Empire Ottoman », référence aux calendriers musulmans, les villes citées « Istanbul ». C’est un détour par l’orient.
II) L’éloge des Lumières :
a) Allusion aux philosophes et aux historiens :
En apparence les philosophes sont critiqués dans le 4ème paragraphe

en relation

  • Voltaire
    661 mots | 3 pages
  • voltaire
    502 mots | 3 pages
  • Voltaire
    680 mots | 3 pages
  • Voltaire
    1194 mots | 5 pages
  • Voltaire
    487 mots | 2 pages
  • Voltaire
    1284 mots | 6 pages
  • Voltaire
    955 mots | 4 pages
  • Voltaire
    1055 mots | 5 pages
  • Voltaire
    779 mots | 4 pages
  • Voltaire
    607 mots | 3 pages